Tout sur Deutsche Bahn

L'année dernière, les revenus de la location de vidéos via les ressources digitales ont, avec 130 millions d'euros, dépassé ceux des DVD et les Blu-ray physiques, qui ont rapporté 115 millions d'euros à l'industrie de la vidéo, selon les chiffres de la Belgian Entertainment Association (BEA), que relaie Le Soir mardi.

Les Belges délaissent encore un peu plus le DVD. L'an dernier, ils avaient acheté 11,4 millions de DVD et de Blu-ray, soit 16,3% de moins qu'en 2012, a annoncé mardi BEA (Belgian Entertainment Association) Video, la fédération représentant les producteurs et les distributeurs de contenus audiovisuels en format vidéo (films, séries, programmes télévisés) en Belgique.

La PME bruxelloise, spécialisée dans la location de DVD par correspondance, est en bien mauvaise posture. Ses comptes 2010 sont tout simplement catastrophiques. Ils affichent 1,2 million d'euros de pertes. Ce montant vient s'additionner aux pertes reportées des dernières années, pour atteindre une somme totale de 3 million d'euros.

En 2010, les consommateurs belges ont acheté 42 millions de jeux vidéos, de DVD, de Blu-ray et de musique, soit une baisse de 4,7% par rapport à l'année 2009, a indiqué jeudi la Belgian Entertainment Association (BEA). Cette chute du marché belge du divertissement cause également un manque à gagner de 16 millions d'euros pour l'Etat.

La Société belge des Auteurs, Compositeurs et Editeurs (Sabam) a décidé de ne pas renouveler son accord de centralisation avec Universal Music International, annonce mercredi la Sabam dans un communiqué. Par ce contrat signé en 2004, et reconduit en 2007, la Sabam conférait à Universal une licence relative à la vente de CD et DVD dans 18 pays européens.