Tout sur Dette américaine

Démocrates et républicains sont incapables de s'entendre sur un plan de réduction de la dette américaine qui vient d'atteindre 15.000 milliards de dollars. Les raisons et les conséquences de ce blocage.

Démocrates et républicains sont incapables de s'entendre sur un plan de réduction de la dette américaine qui vient d'atteindre 15.000 milliards de dollars. Les raisons et les conséquences de ce blocage.

Les Etats-Unis rejoignent le groupe des pays dont la dette publique est supérieure au PIB de 2010. Toutefois, les prévisions estiment que le montant de cette dette sera inférieur au PIB de l'année en cours.

Le Congrès américain a adopté mardi soir une loi permettant de relever le plafond légal de la dette, évitant ainsi un défaut de paiement des Etats-Unis. Voici les principaux enseignements de ce bras de fer de plusieurs semaines entre républicains et démocrates.

Cette décision a été annoncée après l'adoption par le Congrès d'un plan pour réduire le déficit budgétaire des Etats-Unis, accompagné d'un relèvement du plafond légal de la dette. Moody's estime que ces mesures ne suffiront pas pour améliorer l'état des finances publiques américaines.

La Chambre des représentants américaine a adopté lundi le compromis sur la dette américaine scellé dimanche soir entre la Maison Blanche et les chefs des deux partis du Congrès. Le texte doit encore être approuvé au Sénat mardi soir.

Après les marchés financiers asiatiques, l'optimisme a gagné lundi matin les bourses européennes qui ont ouvert en nette hausse, largement soulagées après l'accord obtenu dans la nuit permettant d'éviter un défaut de paiement, même si une certaine prudence restait de mise.

Le président américain a annoncé ce dimanche que les dirigeants démocrates et républicains s'étaient mis d'accord sur le relèvement du plafond de la dette américaine, écartant le risque d'un défaut de paiment de la première puissance économique mondiale.

A cinq jours d'un possible défaut de paiement, la Chambre des représentants a reporté jeudi un vote sur le plan républciain de relèvement du plafond de la dette, par ailleurs voué à l'échec au Sénat.

Les discussions pour réduire le déficit et relever le plafond de la dette sont apparemment toujours dans l'impasse. En fait, les démocrates ont accepté l'essentiel des revendications des républicains qui cherchent à obtenir une ultime concession. Explications.

Le président Barack Obama a estimé lundi que l'attitude des républicains dans le débat sur la dette américaine avait conduit à une impasse "dangereuse". Les Etats-Unis "ne peuvent faire défaut sur leurs obligations" de remboursement de la dette, a rassuré John Boehner, un responsable républicain au Congrès.

Toujours pas d'accord entre la Maison Blanche et le Congrès américain sur le relèvement du plafond légal de la dette du pays. La perspective d'un défaut de paiement des Etats-Unis se renforce. Au risque de créer une onde de choc sur la finance mondiale.