Tout sur dépenses

Presque la totalité des Belges (95%) affirment que leur manière de consommer et d'économiser a changé après le cap de la quarantaine, selon une étude réalisée auprès de 1.000 personnes par la banque en ligne Aion. Ce type de clients semble par contre mal préparé face à la succession, avec 70% de sondés n'ayant rien planifié en la matière et deux tiers n'ayant pas mis en place de testament.

A partir du 1er décembre, les autorités belges n'auront plus de ressources propres à dépenser. Pour ce dernier mois de l'année, le gouvernement devra continuer en vivant à crédit, ressort-il des chiffres de l'Institut Economique Molinari (IEM).