Tout sur DEME

L'hydrogène est l'élément chimique le plus abondant dans l'univers et sa combustion dans un moteur ne génère que de la vapeur d'eau. Encore faut-il pouvoir le fabriquer de manière écologique. Ostende devrait y parvenir dès 2025.

Le groupe industriel belge CFE, notamment actif dans le dragage et les activités offshore, a vu son chiffre d'affaires augmenter de 5,6% au premier trimestre, pour s'établir à 838,4 millions d'euros, indique-t-il jeudi à l'occasion de la publication de ses résultats financiers. Son carnet de commandes reste stable tandis que l'endettement financier net est en hausse en raison de la poursuite des investissements au sein de la filiale DEME. L'entreprise maintient ses prévisions pour l'exercice 2019.

Son plus grand défi ? Faire face aux changements permanents qui s'opèrent dans le monde et dans son secteur. " Une chose est sûre : aucun risque de tomber dans la routine ", déclare Els Verbraecken en plaisantant.

Au moins six candidats ont déposé officiellement leurs offres vendredi pour le projet de parc éolien en mer au large de Dunkerque, près de la frontière avec la Belgique, a-t-on appris auprès des entreprises concernées. Les entreprises belges Deme et Elicio font chacune partie d'un des consortiums qui se sont proposés pour ce troisième appel d'offres lancé par l'Etat français pour développer des éoliennes marines posées.

L'entreprise belge de dragage DEME a introduit un dossier auprès des autorités régionales flamandes afin de pouvoir installer un "collecteur de plastiques" dans l'Escaut. La firme prévoit un investissement de 2,5 millions d'euros et espère démarrer le projet en avril, écrit vendredi De Tijd.