Tout sur Deme

A côté du titre de CFO de l'Année, le jury remet également le prix du "Deal of the Year" qui récompense une opération particulière (fusion-acquisition, introduction en Bourse, augmentation de capital, etc.) dans laquelle une entreprise belge s'est particulièrement distinguée. Le principal critère est l'importance de la plus-value stratégique et financière que le deal aura créée. Il sera également tenu compte de la rapidité d'exécution, de la complexité de l'opération et de son mode de financement.

L'entreprise néerlandaise Oceans of Energy va construire l'an prochain un parc de panneaux solaires flottant au large d'Ostende, a fait savoir mercredi la société de développement de Flandre occidentale. L'installation nécessite un budget de 15 millions d'euros dont une partie sera alimentée par le programme d'innovation européen Horizon 2020. La plate-forme de développement Blue Accelerator située au large d'Ostende est partenaire du projet.

Deux centres de recherche flamands ainsi que les industriels Bekaert, Colruyt, Deme et John Cockerill s'unissent pour créer "l'électrolyseur du futur". Objectif? Rentabiliser la production d'hydrogène vert.

Le holding Ackermans & van Haaren (AvH) a encore renforcé sa trésorerie nette au premier semestre 2018, se félicite-t-il vendredi à l'occasion de la publication de ses résultats financiers. Le groupe affirme dès lors avoir les moyens nécessaires pour de nouveaux investissements, que ce soit dans le portefeuille de participations existant ou dans de nouveaux dossiers. Le bénéfice sur les six premiers mois de l'année est, lui, en recul, passant de 133,5 millions d'euros l'an dernier à 111,7 millions d'euros.

Les entreprises DEME et Jan De Nul, actives dans le secteur du dragage, souhaitent embaucher plus d'un millier de personnes cette année. Elles avaient déjà largement recruté l'an passé, mais en raison de milliards d'investissements dans de plus gros navires et d'importants carnets de commandes, le recrutement massif va se poursuivre, rapporte De Tijd mercredi.

Les entreprises DEME et Jan De Nul, actives dans le secteur du dragage, souhaitent embaucher plus d'un millier de personnes cette année. Elles avaient déjà largement recruté l'an passé, mais en raison de milliards d'investissements dans de plus gros navires et d'importants carnets de commandes, le recrutement massif va se poursuivre, rapporte De Tijd mercredi.

Hans Casier, DRH du groupe de génie maritime DEME, pilote pas moins de 120 personnes dans son service. Sur un total de 5.000 collaborateurs, c'est beaucoup, mais il faut dire que le service des ressources humaines remplit un certain nombre de missions atypiques, comme la planification des équipes sur des projets ou de l'équipage à bord de plus de 100 navires.

La société belge de dragage DEME va bâtir une île artificielle pour stocker l'énergie verte. Si toutes les études commandées s'avèrent positives, cette île pourrait être construite en 2020. Elle est réservée à Dubaï, qui en a la primeur mondiale, écrit De Tijd mercredi.

Un consortium dont fait partie la société belge DEME a décroché un contrat majeur en Amérique latine pour l'approfondissement et le dragage d'entretien du Canal Martín García, situé entre l'Uruguay et l'Argentine, dans la partie nord de l'estuaire du Rio de la Plata, a annoncé DEME mardi.

Si DEME a démarré comme société de dragage, son portefeuille d'activités couvre aujourd'hui l'assèchement et la récupération de terres, la gestion de l'eau, les services pour l'industrie de l'énergie offshore, etc. Au cours de son développement, en termes d'activités et de territoires, la société compte sur Credendo pour son assurance-crédit. Son CEO, Alain Bernard, nous l'explique.

Le holding anversois Ackermans & van Haaren, propriétaire notamment de DEME, CFE ou encore de la banque Van Breda, a enregistré un bénéfice net de 133,5 millions d'euros (+58% par rapport au premier semestre 2016) lors de son "excellent premier semestre 2017", indique-t-il jeudi dans un communiqué.