Tout sur déflation

La rentrée aidant, vous allez voir que dans les médias, on va à nouveau reparler de la faiblesse de l'inflation - voir même de la menace de la déflation. Mais ce dont on ne parlera probablement pas, c'est de l'impact des nouvelles technologies dans cette baisse des prix.

En Belgique, l'inflation n'a atteint que 0,34% en 2014, soit son niveau le plus bas depuis 2009. Le même phénomène déflationniste s'observe en zone euro, mais également ailleurs dans le monde. Quels mécanismes se cachent derrière ce ralentissement mondial ?

Le Bureau du Plan s'attend désormais, dans ses dernières prévisions d'inflation publiées mardi, à ce que l'inflation reste négative jusqu'en mars 2015. Sur l'ensemble de l'année 2014, le taux d'inflation devrait s'élever à 0,3% et il devrait rester similaire en 2015.

L'inflation était une nouvelle fois négative en novembre, à -0,11% contre 0,09% en octobre et -0,12% en septembre, indique jeudi le SPF Economie dans un communiqué. Pourtant on ne peut pas parler de " déflation " pour le Bureau du Plan.

La déflation devrait se concrétiser l'année prochaine en Europe, pronostique Willem Buiter, l'économiste en chef du groupe américain Citigroup. Pour l'éviter, la BCE devra sortir le grand jeu et les pays devront stimuler la demande, chacun à sa manière. Sans quoi, la croissance ne sera pas au rendez-vous et l'endettement sera de plus en plus lourd à porter.

La Banque centrale européenne (BCE) juge que le risque de déflation et de récession dans la zone euro est limité, mais reste vigilante face au ralentissement de la hausse des prix ces derniers mois, a déclaré mardi son chef économiste dans la presse.

Quand on parle de déflation, il y a un point très important, sur lequel on n'insiste souvent pas assez, souligne le nouveau chief economist de Belfius, Geert Gielens. C'est qu'il existe une bonne et une mauvaise déflation.

D'un mois à l'autre, les prix ont évolué négativement. Une première depuis cinq ans. Est-ce le signe que la Belgique a attrapé le virus japonais et risque de mettre 20 ans à sortir de cette déflation ? Pas encore.

La déflation est à nos portes. Une baisse prolongée des prix n'est pas facile à vivre. Il y a des comportements à éviter. Nos conseils pour s'en sortir, que l'on soit épargnant, propriétaire, entrepreneur ou simple consommateur.

Un taux d'inflation négatif ne signifie pas automatiquement que l'économie est en situation de déflation mais le risque est bien présent, dans un contexte de reprise précaire en zone euro, estime Philippe Ledent, économiste chez ING, après la publication par le SPF Economie des chiffres d'inflation de septembre (-0,12%) en Belgique.

Ne craignez pas les prix plus bas. Le mois dernier, la baisse des coûts de l'énergie a entraîné une inflation d'à peine 0,7 pour cent annuel dans la zone euro. "Un prix du pétrole plus bas signifie qu'il faut payer moins d'impôts à l'étranger" déclare Geert Noels, économiste principal du gestionnaire de patrimoine Econopolis.

La déflation, c'est la baisse durable des prix, celle qu'il faut absolument éviter. Pourtant, Dominique Strauss Kahn a affirmé lundi que les Grecs n'avaient d'autre choix pour augmenter leur compétitivité . Explications.