Tout sur De Tijd

Les start-ups sont en majorité dirigées par des hommes. Sur les 116 levées de fonds menées cette année par des start-ups belges dans les secteurs de la technologie et la biotechnologie, 86% avaient un homme à leur tête, rapporte mercredi De Tijd.

EDF Luminus compte investir 700 millions d'euros en Belgique dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, rapportent L'Echo et De Tijd, vendredi. Le deuxième producteur d'électricité et fournisseur d'énergie du pays a décidé d'accélérer ses investissements dans la transition énergétique, à l'heure où les conséquences du changement climatique sont de plus en plus visibles.

De plus en plus d'entreprises belges payent leurs fournisseurs en retard. Le bureau d'études commerciales Graydon parle d'une "détérioration dramatique" de la ponctualité en la matière au troisième trimestre. Cette situation signifie que davantage de sociétés font face à des problèmes de liquidités, ce qui pourrait indiquer un ralentissement économique, écrit De Tijd samedi.

Le nombre d'heures prestées par des travailleurs intérimaires dans les entreprises belges est en recul pour la première fois en cinq ans, ressort-il des chiffres de Federgon, la fédération du secteur des services en ressources humaines, relayés mercredi par De Tijd et L'Echo.

La dette d'Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, sera désormais comptabilisée comme faisant partie de la dette publique de la Belgique, à hauteur de 2 milliards d'euros, selon les informations de L'Echo et De Tijd publiées vendredi.

Le groupe Colruyt va ouvrir davantage d'"Okay Compact", un concept de magasins de proximité situés en centre-ville, rapporte jeudi De Tijd. Trois nouveaux magasins sont attendus cette année et les ouvertures devraient s'accélérer dans les années suivantes.

Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) a demandé à son administration de faire preuve de plus de clémence en matière d'amendes infligées aux entreprises dans le cadre de leur déclaration TVA, selon les informations de L'Echo et De Tijd publiées vendredi.

Le bureau anversois de la banque néerlandaise ABN AMRO, dont les clients sont notamment des diamantaires et des bijoutiers, apparait également dans les nouveaux Panama Papers. Début 2016, la filiale a octroyé un prêt de 100 millions de dollars à une compagnie diamantaire anversoise. Avec ce crédit, qui court encore en février de cette année, six sociétés "boîte aux lettres" ont été découvertes dans les Iles Vierges britanniques, rapportent mercredi De Tijd, Knack et Le Soir.

En 2017, une succursale d'ING Belgqiue basée à Genève hébergeait toujours des comptes logés dans des sociétés offshore, écrivent samedi les journaux Le Soir, De Tijd ainsi que le magazine Knack sur base des Panama Papers. Les clients qui se cachent derrière ces constructions sont des oligarques russes actifs dans les secteurs du gaz et du pétrole.