Tout sur De Standaard

Le contrôleur aérien Skeyes, anciennement Belgocontrol, reçoit 8 millions d'euros via un prêt d'Eurocontrol pour l'aider à survivre à la crise engendrée par le coronavirus, rapporte mercredi le quotidien De Standaard.

La ministre de l'Emploi Nathalie Muylle (CD&V) propose de prolonger le chômage temporaire comme conséquence de la crise sanitaire du coronavirus jusque fin aout. Le système a coûté en mars et avril 1,3 milliard d'euros, selon les chiffres communiqués par la ministre, alors qu'il avait été anticipé que le montant approche des 3 milliards d'euros, rapporte De Standaard lundi.

Pratiquement tout le secteur aéronautique belge demande une aide financière à l'État, écrit samedi De Standaard. Brussels Airlines, filiale de la compagnie aérienne allemande Lufthansa, estime ce soutien à 290 millions d'euros, tandis que Tui Fly, qui appartient au groupe allemand Tui, table sur 250 millions d'euros d'aides pour traverser la crise liée au coronavirus.

Les parcs éoliens offshore belges ont connu une année record en 2019, produisant 37% d'énergie supplémentaire par rapport à 2018, écrivent lundi De Standaard et Het Nieuwsblad. Cette année s'annonce encore meilleure.

Pour la première fois en cinq ans, les entreprises ont payé moins d'impôts l'année dernière, écrit mercredi De Standaard sur la base de statistiques de la Banque nationale de Belgique (BNB). Il s'agit d'une conséquence de la réforme de l'impôt des sociétés.

En 2020, pour la deuxième année consécutive, le taux d'émission de CO2 de référence, qui se base sur les émissions moyennes des voitures nouvellement immatriculées, va augmenter, selon les valeurs publiées dans le Moniteur belge, relayées par De Standaard et L'Echo jeudi.

Les chances sont grandes de voir un Belge succéder à l'Allemande démissionnaire Christina Foerster à la tête de Brussels Airlines. Dieter Vranckx, actuel directeur financier de la compagnie belge, est en pole position pour décrocher le poste de CEO, a-t-on appris au sein de l'entreprise, après la sortie du nom par le journal De Standaard. Le conseil d'administration de Brussels Airlines devrait se pencher sur la question cette semaine.

Le vendredi 20 septembre, soit deux jours avant la faillite de la société mère britannique, le management de Thomas Cook Belgique a adapté ses statuts au nouveau code des sociétés, qui limite la responsabilité des administrateurs. Auparavant, le montant que les administrateurs devaient débourser en cas d'erreurs commises n'était pas limité. Il existe désormais un plafond de 12 millions d'euros, en fonction de la taille de l'entreprise, rapportent De Standaard, Het Nieuwsblad, Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

L'ancienne dirigeante d'Arco Francine Swiggers réclame des dommages-intérêts à tous les épargnants d'Arco qui la poursuivent en justice. C'est ce que De Standaard, Het Nieuwsblad et le Gazet van Antwerpen écrivent jeudi. Si elle remporte la bataille, elle recevra au moins 2,6 millions d'euros.