Tout sur Dassault Aviation

La Belgique avait déjà opté pour les Etats-Unis et ses F-35 avant même que l'appel d'offres pour le remplacement des avions F-16 ne soit lancé, a indiqué mardi Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, au cours d'une conférence à Paris. Les liens que la Belgique entretient avec l'OTAN pourraient en partie expliquer cette décision, selon l'homme d'affaires. En outre, l'industrie de la défense en Europe affiche souvent une préférence pour les produits américains.

Le milliardaire français Serge Dassault, décédé lundi à 93 ans, a laissé les commandes de son empire industriel à son homme de confiance, Charles Edelstenne, 80 ans, qui va devoir travailler avec la famille au casse-tête du pilotage du groupe à plus long terme.

Le président-directeur général du groupe français Dassault Aviation, Éric Trappier, a signé une bonne douzaine d'accords de coopération avec des industriels belges dans le cadre de la proposition de partenariat stratégique franco-belge relatif à l'aviation de combat bâtie autour du chasseur "omnirôle" Rafale, que Paris présente en dehors du cadre légal défini pour le remplacement des F-16 belges vieillissants.