Tout sur Dara Khosrowshahi

Les actionnaires du champion mondial de l'automobile avec chauffeur se préparent à encaisser une solide plus-value. La valorisation pourrait atteindre plus de 100 milliards de dollars.

Uber Technologies, l'entreprise derrière l'application de location de voitures avec chauffeurs, a souffert d'une perte de 4,5 milliards de dollars (3,6 milliards d'euros) en 2017. Le chiffre d'affaires du groupe atteint 7,5 milliards de dollars, selon une présentation des résultats publiée mercredi par le portail technologique "The Information". Uber a confirmé ces données à l'agence Bloomberg.

Uber et Waymo, filiale d'Alphabet/Google spécialisée dans les technologies pour voitures autonomes, ont trouvé un accord à l'amiable mettant fin à des accusations de vols de brevets émises par le second à l'encontre du premier.

Les données d'environ 100.000 chauffeurs et clients de la société Uber figuraient dans les informations piratées en octobre 2016, indique l'entreprise mercredi. Au total, pas moins de 57 millions d'utilisateurs de la start-up californienne sont concernées par cette gigantesque fuite.

Dara Khosrowshahi a évoqué mercredi une entrée en Bourse du groupe dans 18 à 36 mois, selon le Wall Street Journal. "(Il) a fixé un délai de 18 à 36 mois pour une entrée en Bourse, tout en indiquant qu'il ne s'agissait pas d'une date limite ferme", écrit le quotidien économique, citant une source présente à la rencontre entre le nouveau patron et les salariés du groupe basé à San Francisco.