Tout sur cvc capital partners

Des trois derniers candidats au rachat du gantois Taminco, CVC a choisi le fonds d'investissement Apollo Global Management. Celui-ci reprend donc la société chimique belge pour un montant non précisé.

1 milliard d'euros : tel est le montant que l'allemand Lanxess serait prêt à débourser pour s'offrir Taminco. Alors que le géant chimique parle de "spéculations", d'autres prédateurs rôderaient déjà autour de l'entreprise gantoise.

Actionnaire à 49,9 % de notre Poste, CVC viserait une introduction en Bourse pour le début de 2011 au plus tard. Candidat à une part importante du néerlandais TNT Post, il chiffrerait par ailleurs à 100 millions d'euros les synergies potentielles entre les deux opérateurs "courrier".

Ministre du Budget à la Région wallonne et à la Communauté française, André Antoine ne décolère pas : la baisse de 9 points en une semaine de la cotation financière européenne de la Belgique entraînerait, selon lui, un coût supplémentaire de 55 millions d'euros au gouvernement fédéral. Les syndicats poussent un cri d'alarme, la Bourse paraît garder son calme... tandis que La Poste pourrait bien ne pas entrer en Bourse comme prévu.

La Poste a mandé une banque d'affaires d'étudier une introduction en Bourse... sans fermer la porte à d'autres transactions, telles qu'un placement privé. Le fonds CVC, qui détient 50 % (moins une action) de son capital, peut se défaire de la moitié de cette participation dès cette année, et du solde dès la mi-2012.