Tout sur CSC

La réunion entre employeurs et syndicats des soins de santé, qui s'est tenue jusque tard lundi soir, s'est soldée par un échec, annonce mardi la CSC par communiqué. Après douze heures de négociations, "il est apparu clairement que les fédérations patronales restent dans une logique de win-win. Tout ce qu'elles concèdent doit être compensé", note le syndicat chrétien. Aucun accord n'a dès lors pu être dégagé et la CSC envisage de nouvelles actions.

Les aide-ménagères du secteur des titres-services se mobiliseront pour mener des actions le jeudi 28 novembre afin de réclamer une hausse de leurs salaires, annoncent mardi la FGTB et la CSC. Un rassemblement sera notamment prévu en matinée à la gare du Nord à Bruxelles.

Le syndicat chrétien ACV (pendant flamand de la CSC) a rejeté la proposition relative au nouveau mécanisme de planning de Skeyes, a indiqué le secrétaire Kurt Callaerts. Le malaise parmi le personnel du contrôleur aérien reste énorme, selon la source syndicale qui n'exclut pas des actions spontanées.

Les 501 employés de Thomas Cook Retail Belgium ont dû encaisser le coup après l'annonce de la faillite par la direction. "Un silence de mort s'est abattu sur le personnel", a déclaré Patrick Van Holderbeke, du syndicat ACV (pendant flamand de la CSC). La requête en faillite sera déposée lundi soir au tribunal de l'entreprise de Gand.

Les syndicats chrétien et socialiste manifesteront lundi midi (à 13h00) au siège belge de Coca-Cola, situé à Anderlecht. Les représentants des travailleurs dénoncent notamment la lenteur des négociations autour d'un comité d'entreprise européen.

Diverses conventions collectives de travail (CCT) ont été signées mardi par les partenaires sociaux au sein du Conseil national du travail (CNT). Elles concernent notamment les emplois de fin de carrière, le RCC, la mobilité ou encore la flexibilité au travail. "La signature de ces CCT démontre une nouvelle fois l'importance de la concertation sociale dans notre pays", se félicite le syndicat chrétien CSC.

Les actions des contrôleurs aériens ont déjà coûté 4 millions d'euros à Brussels Airlines, selon les calculs de la compagnie aérienne, qui dit nourrir des craintes pour sa "bonne" réputation. C'est pourquoi, elle appelle les parties impliquées dans ce conflit à sortir de l'impasse. Voilà ce qu'on peut lire dans un courrier adressé par Christina Foerster, CEO de Brussels Airlines, à la direction de Skeyes, aux syndicats et à la guilde belge des contrôleurs aériens (BGATC), et dont Belga a pu prendre connaissance.

Les partenaires sociaux sont parvenus à un projet d'accord dans la nuit de lundi à mardi, après près de 20 heures de discussions menées à Bruxelles au siège de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), ont indiqué les différentes parties. Syndicats et patronat devaient déterminer les contours précis et chiffrés de l'accord interprofessionnel pour 2019 et 2020.

Au terme d'une nouvelle assemblée générale qui s'est déroulée lundi en début de matinée, le personnel affilié à la CSC a décidé, à une large majorité, que les grilles de l'entreprise resteraient fermées 24 heures de plus. Le syndicat chrétien conteste toujours la sanction imposée à un de ses délégués, interdit d'accès à l'atelier montage, à la suite d'une altercation avec des collègues travaillant dans cette section.