Tout sur crise euro

L'ancien conseiller économique de José Manuel Barroso, Philippe Legrain, a claqué la porte en mars dernier. Il explique pourquoi l'Europe reste engluée dans la crise. Un "printemps européen" serait possible, mais à condition d'assainir vraiment les banques et de réaliser des réformes véritablement structurelles. Et non pas se calquer sur l'Allemagne.

Terminée la crise de l'euro? Même si les politiques concernés prétendent le contraire, la seule réponse correcte à cette question est non. Le président de la BCE Draghi a étouffé la crise de l'euro, mais son approche risque de lui revenir à la figure comme un boomerang.

Séance euphorique sur les marchés ce lundi. La bourse de Bruxelles (4,58 %, au dessus des 2.000 points), de Paris (+5,4%, au dessus des 3.000 points), Francfort (+4,6%), Madrid (+4,6%), et Londres (+2,8%) ont clôturé en très forte hausse. Les taux d'intérêt sur la dette des Etats à dix ans se sont également détendus : l'Italie (7,1%, -14 points de base) et l'Espagne (6,6%, -10 points de base). Quant aux bourses américaines, l'optimisme était également de mise. Le Dow Jones prenait 2,65% et le Nasdaq 3,62%.