Tout sur crédit-temps

La discussion concernant les chômeurs en charge d'un proche malade et qui doivent rester disponibles pour le marché du travail est d'une importance secondaire. Le gouvernement devrait plutôt se demander quelles formes de 'non-travail' il souhaite encore sponsoriser.

Près de 2.600 entreprises ont eu recours, de la mi-2009 à fin avril dernier, aux mesures du crédit-temps de crise et du chômage économique pour les employés, a répondu la ministre de l'Emploi Joëlle Milquet (cdH) à une question écrite du député Stefaan Vercamer (CD&V).

Selon la FEB, le crédit-temps est surtout utilisé par les plus de 50 ans pour "terminer" relax en attendant leur prépension, et non par les jeunes familles, à qui ce système était pourtant destiné. Faux, rétorque la CSC, qui estime que la FEB va "à la confrontation avec ses partenaires sociaux, ce qui n'est jamais bon".