Tout sur Credendo

Notre pays exporte chaque année près de 400 milliards d'euros de biens et de services. La majeure partie de ces produits est destinée aux pays européens, mais l'Asie et l'Amérique représentent déjà environ 9% de nos exportations. Où nos entreprises voient-elles un potentiel de croissance à l'étranger et comment gèrent-elles les risques? J'en parle aujourd'hui avec Nabil Jijakli de Credendo et Johan Van Wassenhove, PDG de la société familiale Denys de Gand.

Une entreprise qui veut exporter sur des marchés lointains doit se préparer bien à l'avance. Les experts de l'assureur crédit Credendo peuvent les assister en ce domaine. Ils font des analyses de risques des pays en tenant compte de facteurs politiques, économiques et sociaux. Leur modèle accorde un poids de plus en plus important au changement climatique et à la durabilité.

Produire de manière durable et prendre des mesures pour réduire l'empreinte écologique, cela va de soi pour la plupart des entreprises d'aujourd'hui. Un certain nombre d'entre elles ont également des projets de croissance ambitieux, notamment grâce aux projets d'énergie renouvelable. Nous en parlons avec Jean-Luc Maurange de John Cockerill à Seraing et Nabil Jijakli de Credendo.

L'exportation est vitale pour une économie ouverte comme le savent déjà les entreprises belges. Mais l'économie mondiale est à un tournant. Les conflits commerciaux conduisent de plus en plus à des mesures de protection et le risque de régression se pose. Comment nos entreprises vivent-elles cela ? Amélie Matton d'AMB Ecosteryl et Nabil Jijakli de Credendo vont nous éclairer sur ces questions.

Notre économie est influencée par divers facteurs. Comme par exemple les conflits internationaux ou les risques de change pour les entreprises exportatrices. Mais le changement climatique et l'entreprenariat durable jouent aussi un rôle grandissant. Nous en discutons avec Stephan Windels de Colruyt Group et Nabil Jijakli de Credendo.