Tout sur Credendo

Trop souvent encore, les PME belges limitent leurs exportations aux pays limitrophes. Pourtant, exporter hors de l'Europe offre de nombreuses possibilités. " En proposant des analyses pays, des recommandations lors de la rédaction d'un contrat, une assurance-crédit et des solutions de financement, nous nous positionnons en tant qu'interlocuteur unique pour les exportations lointaines ", déclare Frank Vanwingh, Deputy CEO et COO de Credendo.

Pour son centenaire, l'assureur-crédit est plus que jamais attentif à son impact sociétal. Que cela soit en interne ou par rapport aux projets soutenus, Credendo veille à appliquer et à promouvoir les bonnes pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.

L'assureur-crédit Credendo fête cette année son 100e anniversaire, et 100 ans après sa création, ses missions de soutien aux exportateurs belges, et plus généralement, à l'économie belge, sont toujours aussi pertinentes, dans un monde où une crise en chasse une autre.

L'assureur-crédit Credendo fête son centenaire. Fondée en 1921 par le gouvernement pour soutenir le commerce international belge, la société fournit des garanties et des assurances. " Cela reste notre mission principale, même si Credendo est désormais un groupe européen, actif dans 15 pays ", souligne le CEO Dirk Terweduwe. " Nous restons fortement ancrés en Belgique, au service aussi bien des petites que des grandes entreprises, nous ciblons plus spécifiquement le financement et l'assurance des dossiers d'exportation des PME. "

Le commerce mondial est arrivé à un tournant et l'incertitude va croissant. Et pourtant, huit entreprises belges sur dix restent positives vis-à-vis du climat économique général. Si l'incertitude devient la nouvelle norme, comment mener des affaires à l'étranger ?

Exporter en dehors de l'Union européenne vers des destinations lointaines requiert un savoir-faire spécifique. Outre les obligations juridiques et administratives, la prise de risques et les divergences culturelles ne sont pas à négliger. CNH Industrial collabore depuis 15 ans avec Credendo, qui propose des solutions financières, de l'information et du conseil aux entreprises exportatrices.

Le commerce international connaît une période de défis. Le président des États-Unis, Donald Trump, défie la Chine avec des sanctions commerciales et son protectionnisme et l'Europe attend anxieusement le résultat du Brexit. Le Credendo Trade Forum s'est penché sur la question de savoir quelles conséquences cela aura sur nos exportations.

Mithra Pharmaceuticals, une société biotech liégeoise spécialisée dans la santé féminine exporte vers une trentaine de pays. D'abord dans l'Union Européenne, ensuite vers le Brésil, le Japon, la Corée du Sud.... et sont actuellement en négociation avec des partenaires aux Etats-Unis. Quels sont les risques liés à l'exportation et la digitalisation?

CNH Industrial de Zedelgem construit des moissonneuses-batteuses pour le marché européen, l'Ukraine, l'Ouzbékistan, le Kazakhstan et le Turkménistan. Mais l'exportation de ces machines engendre aussi des risques. Grâce à l'aide de Credendo, ils ont pu pénétrer des nouveaux marchés, ce qui leur procure un avantage sur la concurrence.

Sioen Industries est leader mondial en matière de production de toiles enduites (par exemple pour des bâches de camion) et leader européen en matière de production de vêtements de protection haut de gamme. Ils exportent surtout vers nos pays voisins, mais ont également des clients dans le monde entier. Comment se prépare-t-elle au Brexit et aux mesures protectionnistes?

Les entreprises belges font partie du top mondial dans de nombreux secteurs et sont souvent pionnières en matière d'innovation et de numérisation. Dans une petite économie européenne comme la Belgique, ces entreprises en croissance dépendent de l'exportation. La société Newtec de Sint-Niklaas est l'une de ces entreprises leaders au niveau mondial qui affiche une croissance rapide grâce aux exportations, tout en restant vigilante par rapport aux risques encourus.

Le constructeur de machines LVD connaît un succès international considérable. Il collabore avec des instituts de recherche internationaux et est un précurseur absolu dans la transition de l'industrie manufacturière vers l'Industrie 4.0. Cette multinationale réalise près de 50% de son chiffre d'affaires grâce à ses exportations lointaines et reste dès lors très vigilante par rapport aux risques encourus.

Les entreprises qui souhaitent exporter sont encore souvent confrontées à trop de formalités administratives, mais des améliorations sont en vue. L'innovation numérique, par exemple, via des applications de blockchain, peut rendre la pratique du commerce international plus rapide et plus efficace. Credendo, qui est essentiellement active dans le domaine de l'assurance-crédit, suit ces évolutions de très près.

Ces derniers mois, la foi dans un libre-échange mondialisé s'est vue fragilisée suite aux choix protectionnistes du président américain Donald Trump. Dans un même temps, les tensions se durcissent au Moyen-Orient. Qu'est-ce que cela implique pour les exportations belges ? Où trouver des marchés en croissance ? Nous avons posé ces questions aux experts de Credendo, qui fournit des solutions financières, des informations et des conseils aux entreprises exportatrices.