Tout sur CPAS

En période de haute conjoncture, le nombre de demandeurs d'emploi est bas et les postes vacants sont plus difficiles à pourvoir. Si l'économie baisse de régime, ce problème devrait se résoudre de lui-même mais, comme le révèlent les chiffres du Steunpunt Werk, ce n'est pas un effet que nous devons escompter dans les années à venir. L'impact du vieillissement de la population fait que l'offre insuffisante sur le marché du travail restera réalité au cours de la prochaine décennie.

Les CPAS, sous pression financière, doivent sabrer dans les aides complémentaires, ce qui a des effets néfastes sur la pauvreté globale, stipule un rapport de Ricardo Cherenti, collaborateur scientifique auprès du Centre de recherche en inclusion sociale de l'UMons, relayé lundi par Le Soir. Les CPAS en viennent, en somme, à aggraver la précarité.

Colruyt a lancé un projet pilote à Hal et propose un service navette gratuit à ses clients. Le but est de faciliter la vie aux personnes fragilisées et qui ont du mal à se rendre dans un supermarché. Le projet fonctionne en collaboration avec le CPAS local.

Le tarif social pour l'électricité va augmenter ce mois-ci de 22%, une mauvaise nouvelle pour les utilisateurs fragilisés et pour les CPAS qui doivent compenser les difficultés à honorer leurs factures d'électricité. Le ministre de l'Intégration sociale, Denis Ducarme, libère 3,7 millions d'euros pour soutenir les CPAS, rapporte Het Nieuwsblad samedi.

La Région de Bruxelles-Capitale comptait fin janvier 9.317 jeunes chercheurs d'emploi. Il faut remonter à 1990 pour trouver un nombre de jeunes chercheurs aussi bas (9.150), indique lundi Actiris, l'office de l'emploi bruxellois. C'est le 68e mois de baisse consécutif pour cette catégorie d'âge (-25 ans) dont le nombre a baissé de 35,8%, ou 5.791 personnes, depuis 2014. Le taux de chômage atteint désormais 24,3%.