Tout sur covid

Le Forem publie des dizaines d'offres d'emploi pour des emplois liés à la crise du coronavirus, dont pour des profils de techniciens dans les laboratoires de testing, confirme le porte-parole du Forem, Thierry Ney dans les titres Sudpresse mardi. Une trentaine de postes sont aussi à pourvoir chez Novasep qui travaille avec AstraZeneca en vue de produire le vaccin contre le Covid-19.

Moins de contacts physiques, plus de ventes digitales, agence "sur rendez-vous", télétravail généralisé... La crise sanitaire a enclenché, voire accéléré, un certain nombre de changements importants dans les habitudes des clients des banques et leurs employés. Entretien avec Yannick Grécourt, banking leader chez EY Belgium

Moins de contacts physiques, plus de ventes digitales, agence "sur rendez-vous", télétravail généralisé... La crise sanitaire a enclenché, voire accéléré, un certain nombre de changements importants dans les habitudes des clients des banques et leurs employés. Mais quels changements humains et fonctionnels vont au juste ressortir de cette expérience inédite ? La crise va-t-elle définitivement enterrer les agences ? Le service va-t-il disparaître ? Le conseil va-t-il devenir un luxe réservé aux portefeuilles bien garnis ? Décryptage d'une nouvelle mutation bancaire.

L'adoption du paiement sans contact s'est accélérée avec la crise du Covid-19. Depuis janvier, la part de marché des paiements sans contact a presque triplé en Belgique et représente 37% des transactions électroniques, contre 13% en début d'année et 5% en janvier 2019, indique Worldline vendredi.

Il vient de quitter son job de manager chez Proximus pour se lancer à fond dans l'aventure entrepreneuriale. Il faut dire que le projet de Laurent Serrier est en train de franchement décoller, grâce à une rampe de lancement étonnante : la crise du Covid-19.

"The New Normal", tel était l'intitulé de la conférence de rentrée du Belgian Finance Center organisée conjointement avec Deloitte. Objectif : mieux comprendre à quoi ressemblera le monde de l'après-Covid et comment s'y adapter en tant qu'entreprise pour faire partie des gagnants de la crise. Morceaux choisis.

Lentement mais sûrement, malgré la pandémie, les entreprises quittent le mode crise pour adopter un mode de gestion moins erratique. Avec, en point central, une nouvelle méthode de travail qui intègre le travail à la maison. Covid ou pas Covid, le télétravail ne disparaîtra pas. Mais il a des conséquences sur le bureau et la vie avec les collègues. Et elles ne sont pas qu'immobilières.

Ces derniers mois, les entreprises ont été contraintes de goûter aux avantages et aux défis du travail à domicile. Le mouvement vers un télétravail plus structurel avait déjà été initié à divers endroits avant que n'éclate la crise du COVID-19 et, selon toute attente, le télétravail continuera, à l'avenir, à faire partie du nouveau mode de travail. Les employeurs doivent évidemment veiller à satisfaire toutes les obligations légales, sans toutefois s'y limiter. Le coronavirus nous a en effet montré à quel point il est important de penser au bien-être des collaborateurs.

Nos entreprises ne savent pas vraiment comment négocier le virage incontournable de leur transformation numérique dans une société qui doit se réinventer sous pression du COVID-19 et des défis environnementaux. Tous les jours on nous met le nez dessus. Ceci passe par la 5G, l'intelligence artificielle, l'automatisation, l'Internet des Objets (IoT) et la numérisation des transactions... Et le développement durable aussi à son rendez-vous avec la technologie.