Tout sur Covid

Le chômage repart à la hausse aux Etats-Unis, où beaucoup de commerces ont dû refermer et où les voyages ont été restreints face à la flambée de nouveaux cas de Covid-19, après une chute historique du PIB au deuxième trimestre.

Le monde de demain ou d'après selon le vocable à la mode sera "Made in chez nous", il grouillera de vélos et laissera moins de place aux voitures, il sera moins financiarisé, moins inégalitaire, l'Etat retrouvera sa place chérie, les infirmières seront mieux payées et tout le monde s'aimera d'un amour sincère.

Plus les entreprises intensifient leurs préparatifs pour opérer le retour des travailleurs in situ, plus les attentes des clients ont changé pour de bon. Il est évident que les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 se feront encore sentir longtemps. Selon une récente étude de McKinsey, 80 % des travailleurs européens ressentiraient un risque peser sur leur emploi ; d'après les prévisions, le taux de chômage pourrait tout bonnement doubler en Europe.

La compagnie aérienne britannique British Airways a annoncé vendredi le retrait des Boeing 747 "Jumbo Jet" de sa flotte après l'épidémie de coronavirus qui a ébranlé le secteur du transport aérien, contraint de procéder à une cure d'austérité drastique.

Les questions pratiques liées aux salariés qui vont voyager cet été sont nombreuses. La période estivale a débuté et les travailleurs attendent avec impatience de pouvoir s'évader et voyager. Cependant, de nombreuses régions, plus ou moins proches, doivent faire - à nouveau - face à un confinement en raison de l'augmentation soudaine des infections liées au coronavirus. Si un travailleur se rend dans une zone à risque, cela peut avoir des effets sur l'exécution de son contrat de travail. Acerta répond à 5 questions sur le sujet.

Vu l'incertitude économique, les transmissions de sociétés tournent au ralenti. Pourtant, les opportunités existent pour les acheteurs, qui sont désormais en position de force pour négocier un bon prix.

Avec le déconfinement progressif des espaces culturels et événementiels, de nouvelles préoccupations surgissent dans des secteurs où l'innovation s'était tardivement concentrée sur les technologies tactiles. Ces circonstances inédites forcent la rencontre avec des start-up de chez nous qui disposent heureusement d'alternatives " Covid-proof".