Tout sur COVID 19

Près de 3.000 entrepreneurs wallons ont signé, en moins de 24 heures, une lettre ouverte adressée au Comité de concertation qui se déroule ce mercredi. Ils demandent qu'on leur fasse "enfin" confiance pour aller vers "une approche positive plutôt que coercitive, transversale plutôt que sectorielle".

Les bourgmestres de la côte vont insister pour obtenir une autorisation de l'ouverture des terrasses dans l'horeca lors des vacances de Pâques, a annoncé mardi leur président Dirk De fauw. Ils estiment la mesure nécessaire pour disperser les touristes. Les bourgmestres réclament également qu'il soit permis aux bars de plage de vendre des consommations à condition qu'elles ne soient pas consommées sur place, ce qui fait actuellement l'objet d'un arrêté provincial d'interdiction.

Malgré la pandémie de Covid-19, 41% des travailleurs du secteur privé n'ont pas été absents un seul jour pour cause de maladie en 2020, ce qui représente une amélioration par rapport à 2019 (37%) et le meilleur niveau depuis 2010, selon une enquête de la société de ressources humaines SD Worx sur base des données salariales de 750.000 travailleurs belges du secteur privé.

Les bourgmestres des communes côtières espèrent voir le secteur de l'horeca rouvrir pour les vacances de printemps (vacances de Pâques). Cette réouverture était au menu d'une réunion de concertation entre ces mayeurs mercredi. La réouverture des terrasses et bars de plage a aussi été abordée. Les bourgmestres voulaient dégager une position commune à présenter au gouvernement, a fait savoir jeudi le bourgmestre de Bruges, Dirk De fauw (CD&V).

Top départ pour les coiffeurs qui pourront rouvrir ce samedi 13 février, après trois mois et demi de fermeture. Pour le secteur, si le soulagement prédomine, l'heure n'est pas pour autant à la fête. "On craint que la reprise ne soit qu'un feu de paille", nous dit Patrick Dumont, vice-président de la Fédération des coiffeurs de Belgique (Febelhair). Entretien.

Eurostar tire la sonnette d'alarme et demande le soutien des autorités britanniques. "Sans financement additionnel du gouvernement, il y a un risque réel pour la survie d'Eurostar", a indiqué l'opérateur dans un communiqué. La société demande à bénéficier des mêmes soutiens consentis à d'autres opérateurs ferroviaires en Grande-Bretagne.

Une crise sociale sur fond de pandémie à court terme, un effondrement financier à moyen terme et, à long terme, des conflits impliquant des armes de destruction massive sur fond de changement climatique : voici ce qui inquiète l'élite économique mondiale, selon un sondage réalisé par le Forum de Davos et publié mardi.

La crise sanitaire a mis la compagnie ferroviaire transmanche Eurostar dans une situation "très critique", a alerté vendredi le PDG de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet.

Quelque 4.000 sociétés financières, surtout de petite et moyenne taille, risquent la faillite au Royaume-Uni à cause de la pandémie de nouveau coronavirus, ce qui pourrait se répercuter sur leurs clients, d'après une étude de l'autorité britannique des marchés, la FCA.

Le géant de la chimie-pharmacie Bayer a annoncé jeudi un partenariat avec le laboratoire pharmaceutique allemand CureVac pour soutenir ce dernier dans le développement d'un vaccin contre le Covid-19, actuellement en dernière phase d'essai clinique.

L'Union européenne paiera 15,5 euros (18,90 dollars) par dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19, a indiqué lundi l'agence de presse Reuters, citant un document interne de l'UE daté du 18 novembre. Soit un peu plus que le prix dévoilé la semaine dernière par la secrétaire d'État belge au Budget, Eva De Bleeker.