Tout sur courrier

Le patron de Bpost a gagné un peu plus de 1,1 million d'euros en 2011. Soit quasiment deux fois et demie de moins que le CEO de Belgacom. Rapporté au chiffre d'affaires, cependant, la hiérarchie s'inverse. Sans parler du bénéfice net.

Bpost clôture 2011 dans le rouge en raison d'une provision liée au remboursement de plus de 400 millions d'euros à l'Etat belge, opération imposée au début de l'année par la Commission européenne.

UPS envisagerait bien de délocaliser TNT Express de Bierset à Cologne, selon une note préparatoire au gouvernement. "Faux", rétorque le ministre Antoine : selon lui, UPS considère le site liégeois comme "un des joyaux de TNT".

Les 2.000 travailleurs de TNT à Bierset craignent un éventuel "sacrifice" de l'aéroport de Liège suite au rachat par UPS. "Le but est de donner à Liège un rôle dans notre réseau européen même si ce sera peut-être un rôle différent", rassure le groupe US.

Le numéro un mondial de la messagerie rapide, l'Américain UPS, va racheter le groupe néerlandais de courrier rapide TNT Express pour un montant de 5,16 milliards d'euros, soit 9,5 euros par action en numéraire, ont annoncé lundi les deux groupes.

Le géant batave TNT Express a essuyé une perte de 270 millions d'euros en 2011. Cela n'inquiète pas les syndicats belges... du moins, pas autant que la tentative de rachat par le leader mondial, UPS.

Avec le remboursement de 300 millions d'euros que vient de lui ordonner la Commission européenne, Bpost sera un peu moins riche, reconnaît Johnny Thijs, son administrateur délégué. Mais cela ne fragilisera pas l'entreprise publique, devenue "l'un des opérateurs postaux les plus efficaces et rentables d'Europe", assure-t-il.

Bpost doit donc rembourser 417 millions d'euros à l'Etat belge. Cela entamera-t-il le service public assuré par l'entreprise, ainsi que ses engagements vis-à-vis de son personnel ? Non, répond son CEO, qui envisage sérieusement, cependant, d'interjeter appel auprès de la Cour de justice européenne.

Johnny Thijs a perçu une rémunération de 1,07 million d'euros en 2010, en légère hausse par rapport à 2009. Les actionnaires de Bpost recevront un dividende de 526,80 euros par action, soit 26,4 % de plus que l'année précédente.

Bpost a commis un abus de position dominante dans le "routage", a estimé l'auditorat du Conseil de la concurrence. Et risque une amende de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Bpost compte se montrer très "vigilant" en 2011, année de la libéralisation du secteur postal, dans un contexte de volumes "soumis à une pression nettement accrue". D'autant que son bénéfice net s'est nettement contracté l'an dernier.

Le patron de Bpost a répondu aux questions des parlementaires réunis en commission Infrastructure de la Chambre. Johnny Thijs a réaffirmé son objectif : "Assurer notre viabilité économique sur un marché libéralisé et avec des volumes de courrier en baisse."

Royal Mail a annoncé lundi la suppression de 1.700 emplois dont un millier de cadres, dans un vaste programme de réductions de coûts qui prévoit la fermeture de deux centres à Londres.