Tout sur Conseil national de sécurité

Organisateur des grands rendez-vous festifs de la capitale, Brussels Major Events (BME) s'adapte aux règles sanitaires dictées par le coronavirus. Véritable levier économique d'une métropole anesthésiée, l'association se diversifie sur le terrain médical, tout en assurant sa mission première qui consiste à animer la ville au moyen de différents événements. Une mission délicate, à l'approche des Plaisirs d'Hiver...

Le retour depuis lundi de la possibilité de faire les magasins à deux et sans limite de temps a immédiatement eu des effets positifs sur les soldes, estime l'organisation flamande Mode Unie, un jour à peine après l'entrée en vigueur de cet assouplissement décidé par le Conseil national de sécurité.

L'obligation du port du masque dans les salles de cinéma durant la projection des films en Belgique a eu et a "un impact très très important" sur la fréquentation des complexes du groupe Kinepolis, a reconnu jeudi son CEO Eddy Duquenne lors de la présentation des résultats annuels de l'entreprise. "Nous avons observé une grande différence entre la période où il n'était pas obligatoire et celle où il l'est. Le chiffre d'affaires a ainsi baissé, selon nos estimations, de 35 à 40%", déplore le patron. La situation actuelle n'est pas rentable, insiste-t-il.

A l'avant-veille d'un nouveau Conseil national de Sécurité, plus de 200 agences de voyage, tant wallonnes que flamandes et bruxelloises, appellent le gouvernement à mettre en place une assistance voyage Covid-19 pour les personnes qui réservent leurs vacances auprès d'un organisme belge. L'initiative vise à relancer le tourisme et stimuler de nouveau l'audace de voyage, alors que la crise sanitaire a considérablement freiné les rêves et ventes de séjours à l'étranger.

La Ville de Bruxelles débloque un demi-million d'euros pour dédommager les forains qui ont déboursé des frais de montage alors que la foire du Midi a finalement été annulée, ont annoncé jeudi en fin de journée le bourgmestre Philippe Close et l'échevin des Affaires économiques Fabian Maingain à l'issue de leur deuxième réunion avec les syndicat des forains.

Le Conseil national de sécurité (CNS) a décidé lundi de réduire de 200 à 100 le nombre de personnes pouvant assister à des événements en intérieur et de 400 à 200 pour les événements en extérieur, avec obligation quoi qu'il en soit de porter le masque. Des mesures drastiques qui inquiètent le secteur de l'événementiel. Celui-ci espère un soutien du gouvernement mais aussi une responsabilisation des citoyens, a réagi lundi la porte-parole de l'Alliance des fédérations belges de l'événementiel, Vinciane Morel.

Selon une enquête du Syndicat neutre pour indépendants (SNI) auprès de 950 gérants horeca, les exploitants s'attendent à environ un tiers des niveaux d'avant la crise. "Or, la grande majorité d'entre eux disent qu'ils ont besoin des trois quarts de leur clientèle pour être rentables", souligne le SNI.