Tout sur conseil consultatif

La préparation du changement de génération au sein de l'entreprise familiale est un sujet qui a déjà fait couler beaucoup d'encre. Et à juste titre car dans la pratique, il s'avère que les entreprises familiales ne respectent encore que rarement le principal conseil qui leur est donné dans ce contexte, à savoir s'y prendre à temps.

Le choix d'un conseil d'administration ou d'un conseil consultatif actif ainsi que la façon de le composer dépendra des objectifs de l'entreprise et de son actionnariat. Un conseil digne de ce nom aura pour mission principale de faire converger les intérêts de toutes les parties. Cela dit, un choix capital s'impose lors de sa constitution : quelle place accorder aux acteurs externes ? La famille dirigeante est-elle disposée à confier partiellement le contrôle de l'entreprise à des tiers et à tenir compte de leur avis ? Ce ne sera qu'une perte de temps et d'argent si l'objectif est uniquement de faire valider des décisions déjà prises, sans compter que les membres du conseil perdront vite leur motivation.

Pour bon nombre d'entreprises familiales, le conseil consultatif permet une première prise de connaissance avec les acteurs externes au sein d'un organe de concertation interne. En effet, contrairement au conseil d'administration, le conseil consultatif ne détient aucun pouvoir de contrôle ni de décision. Ce dernier a plutôt pour vocation de faciliter la prise de décision et de favoriser la professionnalisation de la structure de direction. Les membres familiaux doivent dès lors pouvoir lâcher du lest, car, c'est un fait, informer le plus complètement possible les membres du conseil consultatif sur un sujet précis ne peut se faire sans une certaine ouverture.