Tout sur Conseil central de l'Économie

Les discussions sur un accord interprofessionnel (AIP) 2019-2020 semblaient "longues et difficiles" lundi, apprend-on de la table des négociations. Syndicats et patronat sont rassemblés depuis 9h00 au siège de la FEB (Fédération des entreprises de Belgique) à Bruxelles pour négocier la future marge salariale.

Une marge salariale à 1,1% constituerait un bon début dans les négociations sur un accord interprofessionnel (AIP) 2019-2020, mais il ne s'agit que d'un élément dans l'ensemble du dossier, ont rappelé lundi matin Marie-Hélène Ska, secrétaire générale de la CSC, et Robert Vertenueil, président de la FGTB. Syndicats et patronat se retrouvaient lundi au siège de la FEB à Bruxelles pour négocier cet AIP. "Nous venons aujourd'hui avec un état d'esprit volontariste", ont affirmé les responsables syndicaux.

Le Premier ministre Charles Michel a déploré la grève nationale de ce mercredi et appelé employeurs et syndicats à reprendre leurs négociations. "Il n'y a pas d'alternative", a-t-il affirmé dans un communiqué.

La concertation entre patrons et syndicats au sein du Groupe des dix a échoué. Les représentants des travailleurs n'acceptent pas la "maigre marge salariale" de 0,8% et "la position rigide des employeurs". Ils ont dès lors décidé de passer à l'action, ont-ils annoncé mardi après avoir consulté leurs instances respectives. La CSC, la FGTB et la CGSLB organiseront une grève nationale le mercredi 13 février, dans tous les secteurs et à travers tout le pays.