Tout sur Commission de régulation de l'électricité et du gaz

Le prix moyen à payer pour un nouveau contrat d'énergie conclu en octobre sera de 5.988,95 euros par an, selon la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg). Comparé à celui d'octobre 2021 - quand la facture globale s'élevait à 3.066,60 euros - il s'agit d'une hausse de 95,3% en un an, relate L'Echo jeudi.

Report de paiement des crédits immobiliers, augmentation des tarifs sociaux pour l'électricité et le gaz, identification des joueurs dans les agences de paris... Ce qui change pour votre portefeuille ce 1er octobre.

Depuis le début 2021, deux fois plus de ménages bénéficient d'un tarif social réduit de l'énergie. Dans ce cas, c'est le gouvernement qui compense la différence avec le prix normal. Mais, en raison de la forte augmentation des coûts énergétiques, cela coûte à l'État beaucoup plus que prévu, lit-on lundi dans De Standaard.

La Commission de régulation de l'électricité et du gaz (Creg) a, dans une présentation au parlement, proposé de considérer les bénéfices des centrales au gaz supérieurs à 100 euros par mégawatt et par an comme des bénéfices excédentaires et les taxer avec un impôt qui pourrait atteindre 70%. Ceci afin de maintenir un contrôle sur les prix de l'énergie, relate De Standaard samedi.

Faciliter l'accès au tarif social pour l'énergie et garantir l'équité d'accès, voilà deux des quinze recommandations que formule mercredi la Plateforme de lutte contre la précarité énergétique, gérée par la Fondation Roi Baudouin, pour optimaliser cet outil. Cela alors que les prix de l'énergie augmentent drastiquement et que se pose la question de la prolongation de l'élargissement de ce tarif social.