Tout sur Codeco

La fermeture des discothèques et boites de nuit annoncée par le Comité de concertation (Codeco) vendredi est reçue comme une "vraie claque" et suscite "une incompréhension totale" pour tout le secteur du monde de la nuit qui prévoit le "retour des soirées clandestines sans aucun contrôle", se désole Lorenzo Serra, porte-parole de Brussels By Night Federation.

Pour le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI), le Codeco constituent un nouveau jour noir pour les indépendants. Les nouvelles restrictions imposées aujourd'hui vont à nouveau mettre en péril la difficile reprise de nombreux secteurs.

"Rendre le télétravail obligatoire est une mesure inutile et aux effets indirects contre-productifs", assène mardi l'Union wallonne des entreprises (UWE), craignant que le Codeco ne décide mercredi de réimposer le travail à domicile pour endiguer la propagation du coronavirus.

Les nouvelles mesures prises mardi par le Comité de concertation (Codeco) sont logiques au vu des chiffres préoccupants du coronavirus, a commenté sur Twitter l'administrateur délégué de la FEB, Pieter Timmermans. Tandis que Comeos regrette que la vaccination contre le coronavirus ne soit pas rendue obligatoire.

Les représentants des différents gouvernements du pays se retrouveront en début d'après-midi au Palais d'Egmont, à Bruxelles, pour faire le point sur l'évolution de la situation épidémiologique et se prononcer sur les mesures toujours en vigueur, en particulier le port du masque.

"Il garde le cap d'un retour progressif à la vie normale et à l'exercice de nos libertés de circuler, de se réunir et surtout de travailler. L'horeca en particulier bénéficie de nouveaux assouplissements. Le secteur événementiel et le monde de la nuit peuvent reprendre espoir grâce à la mise en oeuvre, qu'on espère temporaire, du pass sanitaire, ainsi que la perspective de réouverture complète au 1er octobre", a réagi l'UCM à l'issue du comité de concertation de vendredi.

Depuis maintenant plus d'un mois, nos décideurs se félicitent de la reprise des activités événementielles et du fait que le cadre légal est à présent "clair" (je cite) pour permettre la tenue d'événements. Mais quels événements et pour combien de temps, quand on y réfléchit posément ?

Le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) réaffirme lundi son soutien aux indépendants toujours lésés par la crise, à la veille d'un comité de concertation (Codeco). "C'est le moment ou jamais de donner de la perspective pour les secteurs encore à l'arrêt ou en réouverture très partielle", martèle le syndicat.

Le Comité de concertation (Codeco) de vendredi a précisé les lignes quant à l'ouverture des terrasses dans l'Horeca à partir du 8 mai. Elles pourront ouvrir jusque 22h00 avec quatre personnes par table. Le secteur est globalement satisfait mais espère une réouverture complète le plus rapidement possible.

Le Codeco a décidé ce mercredi d'une réouverture des terrasses à la date du 8 mai, et non plus le 1er mai comme annoncé précédemment. Les acteurs de l'horeca se disent en colère de ce nouveau report. Plusieurs exploitants de cafés ou restaurants ont ainsi clairement fait savoir qu'ils allaient ouvrir leurs portes dès le 1er mai.