Tout sur CNE

Le dossier social autour des activités en Belgique de la compagnie aérienne Ryanair a été complètement judiciarisé, a indiqué l'auditeur du travail Charles-Eric Clesse, confirmant une information du Soir et du Standaard. Le CEO de Ryanair, Edward Wilson, a été convoqué pour être auditionné par les services d'inspection sur plusieurs manquements au droit belge du travail.

Ryanair a salué mercredi l'acceptation par le personnel navigant belge de Ryanair de l'accord social négocié avec la CNE et son pendant flamand ACV Puls. Selon les termes de celui-ci, la compagnie aérienne irlandaise renonce au licenciement envisagé de 176 personnes en échange d'une réduction salariale de 8% parmi les plus hauts salaires du personnel de cabine. L'entreprise en profite pour réitérer son appel à réduire les taxes d'atterrissage dans les aéroports du pays.

Un protocole d'accord social a pu être conclu entre direction et syndicats chez Ryanair, qui va dès lors renoncer au licenciement envisagé de 176 personnes, informent mardi la CNE et son pendant flamand ACV Puls, qui ont mené ces négociations.

Le tribunal de l'entreprise de Malines a déclaré irrecevable la demande de réorganisation judiciaire introduite par l'enseigne Mega World, qui a récemment succédé aux magasins Blokker en Belgique. Le tribunal a nommé deux administrateurs provisoires qui géreront la chaîne. Une enquête judiciaire a également été ouverte à l'encontre de Dirk Bron.

Ce ne sont plus 106 emplois qui sont menacés parmi le personnel de cabine de Ryanair, mais bien 200, ont appris lundi les syndicats via une webcast de la compagnie à bas coûts avec son personnel. Il y a plus d'un mois, Ryanair avait déjà annoncé que le nombre d'emplois menacés avait augmenté, de quelque 80 postes en juillet à 106 licenciements de membres du personnel de cabine et de 66 pilotes.

Integrale devrait être vendu par appartements après le refus du nouveau plan de rétablissement de l'assureur liégeois par la BNB, selon le Setca et la CNE. Les deux syndicats dénoncent mardi l'absence de recapitalisation de la part de l'actionnaire majoritaire, Nethys, et n'excluent pas des actions.

Il n'y aura pas de grèves des pilotes ou du personnel de cabine de Ryanair en Belgique durant la période des fêtes de fin d'année, a indiqué mardi la CNE, qui mène actuellement des négociations avec la compagnie aérienne à bas coûts sur les conditions de travail de ses salariés. Les discussions se poursuivent en effet et avancent dans la discrétion. Il ne devrait pas y avoir de mouvement social avant février-mars et le début de l'application du droit belge du travail par l'entreprise irlandaise.

La direction de Ryanair et la délégation syndicale des travailleurs belges (pilotes et membres du personnel de cabine) devaient entamer jeudi après-midi un round de quatre réunions de négociations. Il devait notamment y être abordé le fonctionnement des délégations syndicales en Belgique.

Une série d'assemblées du personnel se sont tenues vendredi dans les magasins Carrefour Market Groupe Mestdagh. Les délégués syndicaux qui les ont conduites ont détaillé aux membres du personnel les détails du protocole d'accord global négocié jusqu'à jeudi entre direction et syndicats du groupe de distribution.

Le dépôt d'un éventuel préavis de grève au sein des Editions de l'Avenir a été reporté à vendredi à l'issue du conseil d'entreprise extraordinaire, a indiqué Thierry Couvreur, délégué CNE, à l'agence Belga jeudi. Initialement prévu pour jeudi, les permanents syndicaux ont préféré attendre les nouvelles informations que doit leur fournir la direction avant d'entrer en action.