Tout sur Clarisse Ramakers

Chez Ecolys, à Namur, la directrice générale d'Agoria Wallonie a souligné la nécessaire complémentarité entre les bassins industriels liégeois et carolorégien.

La directrice en Wallonie de la fédération des entreprises du secteur technologique, Clarisse Ramakers, entend mettre ses multiples compétences au service de ses membres et poursuivre la transition numérique et verte.

En juin, tous les indicateurs économiques étaient au vert, la reprise s'annonçait flamboyante. Sa vigueur, conjuguée à la progression de la vaccination, devrait heureusement permettre à notre tissu industriel de résister à la hausse des contaminations dues au variant Delta du coronavirus. Des pénuries de main-d'oeuvre aux difficultés d'approvisionnement, d'autres nuages planent toutefois aussi sur notre horizon économique.

Clarisse Ramakers est devenue, le 1er mai dernier, la directrice générale d'Agoria Wallonie, succédant à Dominique Demonté. C'est la première fois qu'une femme endosse la direction de la fédération technologique au sud du pays. Le passage de témoin s'est officialisé mardi lors d'une conférence de presse à distance.

Dans un plan d'action de lutte contre la fraude, qui sera prochainement soumis au gouvernement, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) compte obliger tous les commerçants à proposer au minimum un moyen de paiement électronique à leurs clients, rapportent L'Echo et De Tijd jeudi.

La deuxième vague de la pandémie de coronavirus est bel et bien là. Si le gouvernement n'a pas imposé un nouveau confinement aux citoyens et aux entreprises, les nouvelles mesures restrictives plongent malgré tout la Belgique dans de nouvelles incertitudes. Si beaucoup d'entreprises tentent de faire le gros dos, d'autres s'adaptent et espèrent, tant bien que mal, amortir le choc... Voire tirer parti de la situation.

L'Union des classes moyennes (UCM) chiffre à 291.653 le nombre de freelances, soit des indépendants sans personnel qui travaillaient principalement ou exclusivement pour les entreprises fin juin. Cela représente 20 % environ des entrepreneurs actifs en Belgique, rapporte La Libre Belgique.