Tout sur citibank

La banque américaine Citigroup va se désengager dans onze pays à travers le monde, dont le Japon, dans le cadre d'une vaste restructuration visant à se concentrer sur les créneaux lucratifs.

Citibank Belgium deviendra Beobank à partir du 21 mai prochain, date à laquelle le nouveau nom apparaîtra partiellement dans les agences.

Citibank Belgique, qui a été rachetée par le Crédit Mutuel Nord Europe, va changer de nom et s'appeler Beobank, rapportent jeudi les journaux L'Echo et De Tijd, citant de bonnes sources.

Citibank propose un nouveau compte à vue et promet même d'y verser directement 200 euros. Mais les clients intéressés qui ne liraient pas les conditions, écrites en petit, risquent d'être déçus, voyant s'envoler les 200 euros espérés et risquant de payer 48 euros de frais de gestion par an, écrit De Morgen.

Selon la cour d'appel de Bruxelles, aucune faute structurelle n'a été commise dans le chef des prévenus, Citibank et son directeur juridique. Leur responsabilité à chacun, du moins sur le plan pénal, n'est donc pas engagée.

CMNE Belgium, filiale du français Crédit Mutuel Nord Europe, déjà présente chez nous via la banque BKCP, finalise la reprise de Citibank Belgium. En décembre 2011, le total des actifs de celle-ci atteignait 3 milliards d'euros.

Le Crédit Mutuel Nord Europe (CMNE) Belgium a conclu un accord avec Citigroup afin de racheter toutes les activités retail de Citibank Belgique. L'opération dont le montant n'a pas été communiqué doit encore être approuvée par les autorités compétentes, a-t-on appris ce mercredi.

Citigroup met sa filiale belge en vitrine. Un dossier qui devrait intéresser plusieurs banques locales, des opérateurs étrangers qui souhaiteraient mettre un pied en Belgique, ainsi que des fonds de private equity.

Satisfaite de certains points du jugement rendu par le tribunal correctionnel de Bruxelles, Citibank a néanmoins décidé de faire appel, contestant le fait qu'elle aurait usé de "publicité trompeuse" dans le placement de produits Lehman auprès de ses clients.

Pour la première fois, le tribunal correctionnel de Bruxelles condamne une banque pour publicité mensongère sur base de la loi sur les pratiques du commerce. Une victoire pour le parquet, qui pourrait utiliser cette jurisprudence dans d'autres dossiers.

Citibank a été condamné à 165.000 euros d'amende pour avoir commercialisé un peu trop "cavalièrement" des produits Lehman Brothers alors que la banque d'affaires était en pleine déroute. Selon le tribunal correctionnel de Bruxelles, Citibank a davantage pensé à l'appât du gain qu'à la protection de ses clients.

Plus de 97 pc des 4.200 clients de Citibank, lésés lors de l'achat d'obligations structurées de Lehman Brothers, ont accepté l'offre d'indemnisation de Citibank qui leur permet de récupérer au minimum 65 pc de leur investissement, a-t-on appris lundi auprès de Citibank. Une centaine de clients lésés ont donc refusé la proposition.

Deutsche Bank n'a toujours pas proposé d'accord à l'amiable à ses clients lésés par la faillite de Lehman Brothers. Le ministre pour l'Entreprise, qui attend d'elle le même genre de proposition que celle faite par Citibank à ses propres clients, veut mettre la pression sur la banque allemande via une concertation avec la direction.