Tout sur Christopher Dembik

Exubérants les marchés ? Le déversement de montants astronomiques de liquidités par les banques centrales pour faire face à la crise économique liée au Covid-19 donne lieu à des situations aberrantes, laissant parfois l'impression d'un grand casino boursier.

A la fois indispensables et accusées de tous les maux, les agences de notation jugent la qualité de la dette de la plupart des pays et des grandes entreprises et influencent les marchés qui suivent de près leurs évaluations. Standard & Poor's doit annoncer vendredi le sort qu'elle réserve à l'Italie, dont le projet de budget a été rejeté mardi par Bruxelles.

Les robots, tous coupables ? Le vent de panique qui a soufflé de Wall Street jusqu'aux autres Bourses mondiales fait resurgir le spectre d'ordinateurs surpuissants aux commandes des marchés, mais les analystes ne s'accordent pas sur la responsabilité réelle des algorithmes.

Le choc qui a fait basculer Wall Street lundi et s'est propagé aux marchés mondiaux fait craindre une spirale négative, mais la solidité économique actuelle plaide davantage pour un accès de faiblesse passager.