Tout sur Christophe Lacroix

Les développements de l'intelligence artificielle (IA) et des robots laissent penser que certains types d'emplois sont désormais menacés. Quel avenir pour les chauffeurs de taxi et les chauffeurs poids lourds dans une société où la voiture et le camion autonome seront la norme ?

La taxe kilométrique n'a rapporté que 174,5 millions d'euros à la Wallonie depuis son entrée en vigueur le 1er avril dernier, alors que la Région tablait encore sur 191 millions début octobre et même sur 235 millions initialement, rapporte vendredi la Dernière Heure.

A l'heure où les robots et les automates s'apprêtent à remplacer un nombre croissant d'emplois, le ministre wallon du Budget évoque une taxe sur l'automatisation. Une idée qui ne fait pas l'unanimité et qui semble déjà bridée.

Les robots vont nous voler nos emplois, il est donc légitime de les taxer ! Ce n'est pas exactement comme cela que le ministre wallon du Budget, Christophe Lacroix (PS), a présenté sa nouvelle taxe sur l'automatisation, mais l'idée y est... Une bonne idée ?

La CEO de Proximus Dominique Leroy a tempéré vendredi l'enthousiasme né de la confirmation apportée la semaine passée par le patron d'Orange, Jean-Marc Harion, que des négociations étaient en cours entre opérateurs et gouvernement wallon pour muer la "taxe pylônes" en investissements. Mme Leroy soutient cette solution, mais elle estime que l'on est encore très loin d'un accord, bien que "le dialogue évolue de manière positive".

La redevance kilométrique pour poids lourds pourrait aboutir à des recettes de 191 millions d'euros sur 2016 au lieu des 235 millions d'euros escomptés initialement par la Région wallonne, selon de récentes projections de la Sofico, a reconnu mardi le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix, à l'occasion des débats en plénière du parlement wallon sur l'ajustement budgétaire.

Le Conseil d'Etat a donné raison à un amendement du PS au projet de loi de régularisation fiscale. La loi, qui devrait revenir au parlement avant les vacances, doit permettre au fisc de distinguer la nature du revenu et de l'impôt éludé afin de respecter la répartition des compétences entre le pouvoir fédéral et les Régions.

L'agence de notation Moody's a dégradé il y a trois jours la perspective de la notation de la Région wallonne de A1 perspective stable à A1 perspective négative, a annoncé lundi le ministre wallon du Budget, Christophe Lacroix, en commission du parlement wallon, où était discuté l'ajustement du budget 2016.

Le ministre wallon des Finances Christophe Lacroix espère un accord au gouvernement la semaine prochaine sur les tarifs de la redevance kilométrique pour poids lourds en Wallonie, les compensations qui seront accordées aux transporteurs et le réseau qui sera concerné, a-t-il indiqué mercredi au parlement wallon.

Il est à craindre que le différend opposant le gouvernement fédéral aux Régions sur les montants de l'impôt des personnes physiques (IPP) devant retourner aux secondes ne trouve pas de solution avant le dernier trimestre 2016 et le décompte final des recettes 2014, a indiqué lundi le ministre du Budget Christophe Lacroix en commission du parlement wallon.

Le ministre wallon du Budget Christophe Lacroix a écarté lundi l'introduction d'un éventuel impôt sur la fortune en Wallonie, la Région n'étant pas le niveau de pouvoir le plus approprié pour ce genre de prélèvement, a-t-il jugé en commission du Parlement.