Tout sur chimie

Les entreprises wallonnes de la chimie et du secteur pharmaceutique recherchent actuellement près de 450 personnes, 2/3 de ces offres concernant de nouveaux postes de travail tandis que le dernier tiers porte sur le remplacement de personnel, ressort-il d'une enquête semestrielle d'essenscia Wallonie, la fédération sectorielle régionale.

L'industrie chimique européenne souffre d'un désavantage compétitif sur le marché mondial, notamment par rapport à la Chine et aux Etats-Unis, a averti jeudi Jean-Pierre Clamadieu, CEO de Solvay et président fraîchement élu du Cefic, le Conseil de l'industrie chimique européenne. Les coûts élevés de l'énergie et les faibles investissements en recherche et développement (R&D) sont pointés du doigt comme les principales raisons de ce manque de compétitivité.

Sopura est spécialisée dans le nettoyage, la désinfection et le traitement de l'eau pour le secteur agro-alimentaire. Présente dans plus de 80 pays, elle vient -- grâce à ses nouveaux produits plus écologiques -- de faire son entrée sur le marché américain.

Les conditions de marché du premier trimestre de 2012 étaient "significativement meilleures" que celles du dernier trimestre de 2011, se réjouit Solvay. Le secteur chimique dans son ensemble paraît avoir digéré la crise de 2008-2009.

Les exportations ont été, par le passé, un important moteur de l'économie belge et devraient aussi donner une impulsion à la reprise en 2012, ont indiqué ce mardi des analystes d'ING qui présentaient leurs prévisions économiques pour la Belgique.

Des trois derniers candidats au rachat du gantois Taminco, CVC a choisi le fonds d'investissement Apollo Global Management. Celui-ci reprend donc la société chimique belge pour un montant non précisé.

Implantée à Ath, la filiale industrielle et historique du holding Floridienne va investir 40 millions d'euros pour s'assurer un avenir prometteur dans la chimie "verte".

1 milliard d'euros : tel est le montant que l'allemand Lanxess serait prêt à débourser pour s'offrir Taminco. Alors que le géant chimique parle de "spéculations", d'autres prédateurs rôderaient déjà autour de l'entreprise gantoise.

Le groupe chimique Solvay a investi 13 millions d'euros dans un centre de recherche, développement et technologie à Séoul (Corée du Sud), en collaboration avec l'université EWHA. Le centre sera bâti sur le site de l'université. Le groupe a également investi 3,8 millions d'euros dans un programme de recherche conjoint avec l'EWHA, indique lundi Solvay dans un communiqué.

BASF veut construire en Europe la plus grande usine au monde de diisocyanate de toluène (TDI). Le géant allemand hésite entre son site d'Anvers et son implantation allemande de Ludwigshafen.

Les dépenses en R&D de l'industrie chimique et des sciences de la vie ont dépassé, l'an dernier, la barre des 2,4 milliards d'euros. Un niveau record qui est de bon augure pour l'avenir du secteur en Belgique, qui s'inquiète néanmoins d'une remise en question à court terme du nucléaire chez nous.

En mai 2013, Jean-Pierre Clamadieu succédera à Christian Jourquin au poste de CEO de Solvay. L'actuel PDG de Rhodia sera le premier non-Belge à diriger l'un de nos derniers fleurons industriels, qui fêtera alors ses 150 ans.

Bayer a dû constituer des provisions importantes pour faire face à des risques juridiques sur le riz génétiquement modifié et à des plaintes d'utilisatrices de sa pilule contraceptive Yaz/Jasmine. Et cela se voit dans ses résultats 2010.