Tout sur Charles Symons

Des milliers de "trackers" moitié moins taxés. Et une plus grande transparence des coûts, par ailleurs souvent plus élevés, des fonds activement gérés : voilà le coup de pouce européen aux "trackers".

Les " exchange-traded funds " (ETF) sont le nouveau mantra de l'investisseur retail. Bon marché, transparent et diversifié, ce nouvel instrument, également appelé tracker indiciel, a assurément le vent en poupe chez nous. Charles Symons d'iShares et Gorik Nelissen de Keytrade Bank lancent un vibrant plaidoyer en faveur de ces nouveaux fonds d'investissement démocratiques.

Les ETF (exchange-traded funds) sont la manière idéale pour un investisseur de profiter de la connaissance et des perspectives que comprennent les indices boursiers. Les ETF sont, dès lors, les fonds par excellence pour les investisseurs qui n'ont pas toujours le temps ou l'envie de suivre activement leur portefeuille. Mais comment fonctionnent-ils précisément ?

Les ETF (exchange-traded funds) sont en plein essor dans notre pays. Logique : cette manière transparente et abordable d'investir se prête idéalement à tous ceux qui n'ont ni le temps ni les connaissances pour investir eux-mêmes en actions. La popularité croissante des ETF permet même de distinguer certaines tendances futures. À quoi ressemblera le futur de ces fonds ?