Tout sur Charleroi

L'idée flottait dans l'air depuis quelques années. Rapprocher les aéroports de Liège et de Charleroi semblait une idée raisonnable sur le plan économique ; elle l'était moins d'un point de vue politique.

Ryanair a salué mercredi l'acceptation par le personnel navigant belge de Ryanair de l'accord social négocié avec la CNE et son pendant flamand ACV Puls. Selon les termes de celui-ci, la compagnie aérienne irlandaise renonce au licenciement envisagé de 176 personnes en échange d'une réduction salariale de 8% parmi les plus hauts salaires du personnel de cabine. L'entreprise en profite pour réitérer son appel à réduire les taxes d'atterrissage dans les aéroports du pays.

Le site de Gosselies (Charleroi) de la Sabca s'est vu attribuer par l'armée de l'air américaine un nouveau contrat de maintenance de ses 80 F-16 sur le sol européen. "Ce contrat confirme Sabca Charleroi comme centre d'expertise des F-16 en Europe et fournira également des emplois pour les 10 prochaines années", se réjouit l'entreprise belge dans un communiqué.

Avec en tout 2.558.046 passagers accueillis à Brussels South Charleroi Airport (BSCA), le trafic de voyageurs y a baissé de 69% par rapport à l'année 2019, qui était une année record, précise toutefois la société dans un communiqué diffusé lundi soir. Les résultats sont le reflet de la crise sanitaire du coronavirus qui a sévèrement frappé le secteur aérien au niveau global.

Les syndicats ACV Puls et CNE ont mandaté un avocat dans le litige qui les oppose à Ryanair. Une plainte va être déposée à l'auditorat du travail et une action a été introduite au pénal pour non-respect de la loi Renault.

Malgré une instruction judiciaire ouverte à son encontre dans le dossier One Coin, l'ex-député Laurent Louis continue à vendre cette fausse cryptomonnaie en toute impunité. La FSMA et le SPF Economie sont aux abonnés absents. La Justice patine.