Tout sur CGSP

Le préavis de grève qu'avaient déposé la CSC et la CGSP au sein de la Société wallonne des eaux (SWDE) a été levé jeudi, a-t-on appris auprès de ces deux syndicats et de la direction. Une réunion organisée mercredi avec la direction a en effet permis aux deux parties de s'entendre sur la problématique de la surcharge de travail au sein de l'entreprise.

Les syndicats de bpost appellent les travailleurs à mettre fin aux actions spontanées qui prennent place depuis plusieurs jours en différents endroits. "Laissez-nous le temps et le calme pour négocier avec la direction", demande Jean-Pierre Nyns (ACOD). "Il n'y a que dans un climat serein que nous pourrons trouver une solution concertée", estime également Marc De Mulder (VSOA).

La grève coordonnée a peut-être été suspendue par les syndicats de Bpost, mais cela n'empêche pas des actions spontanées d'éclater ci et là au sein de l'entreprise postale. Des piquets de grève ont ainsi été installés notamment à Bruxelles, Anvers et Gand, indique vendredi matin Jean-Pierre Nyns, de l'aile flamande du syndicat socialiste CGSP.

Le Syndicat autonome des conducteurs de train (SACT) soutiendra l'action de grève menée par le Syndicat indépendant pour cheminots (SIC) pour la période du 10 juillet à partir de 03h00 du matin jusqu'au 12 juillet à 03h00, a-t-il annoncé jeudi dans un courrier envoyé à ses affiliés.

"C'est la crise chez bpost. Ce n'est pas seulement l'actionnaire qui en fait l'expérience, mais le personnel vit aussi des moments difficiles", affirme mardi Jean-Pierre Nyns, du syndicat socialiste à la suite de la décision de bpost de supprimer l'enlèvement des colis le samedi dans les bureaux de poste. Le secrétaire de la CGSP souligne que la pression au travail est devenue insupportable, alors que l'entreprise ne remplit pas les postes vacants. "En n'enlevant les colis que cinq jours par semaine au lieu de six, on peut faire des économies sur le personnel."

La CGSP Services publics demande vendredi que tous les travailleurs du pays bénéficient "de quelque manière que ce soit" de l'alerte travail à domicile. Celle-ci sera désormais émise par l'Institut royal météorologique en cas de code orange ou rouge concernant le niveau de risque de verglas sur les routes. Le dispositif avait d'ailleurs été présenté mercredi par le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters (CD&V).

La réunion "de la dernière chance" qui s'est déroulée vendredi matin avec la direction de la Stib n'a apporté aucune réponse, a indiqué Stephan De Muelenaere, secrétaire permanent CGSLB.

Le syndicat socialiste des services publics CGSP/ACOD a appelé à faire grève le mardi 27 février pour dénoncer les plans du gouvernement autour des métiers lourds, a-t-il annoncé ce mardi. La CSC et la CGSLB ne prendront pas part au mouvement.

La CGSP a déposé un préavis de grève de 72 heures sur le réseau TEC, couvrant les mercredi 20, jeudi 21 et vendredi 22 décembre, a-t-elle indiqué lundi dans un courrier adressé aux responsables de la Société régionale wallonne du transport (SRWT).

Selon le nouveau plan d'entreprise de la SNCB, esquissé jeudi dans l'Echo, le personnel de l'entreprise devrait être réduit de 4.400 équivalents temps plein pour la fin 2022, contre 20.628 en 2014. Mais l'emploi a depuis lors été sérieusement raboté, puisque, selon la CGSP, il ne pèse déjà plus que 18.300 ETP en cette fin d'année.

Le mouvement de grève de ce mardi est en principe cantonné aux services publics - la FGTB ayant apporté son soutien à la CGSP sans pour autant appeler à la grève dans le secteur privé - mais il est également suivi dans certaines entreprises du privé.