Tout sur CGSLB

Les trois syndicats ACV-CSC Transcom, CGSLB-ACLVB et Setca-BBTK ont été reçus mardi par la Première ministre Sophie Wilmès (MR), le vice-Premier et ministre des Finances Alexander De Croo (Open Vld) et la ministre de l'Emploi, de l'économie et des consommateurs Nathalie Muylle (CD&V), au sujet de la faillite de Swissport.

Un conseil d'entreprise extraordinaire a été convoqué mardi matin, à 9H00, chez Brussels Airlines, indique lundi la compagnie aérienne, confirmant des informations syndicales. Le thème de la réunion est "analyse et proposition d'un plan d'action pour la poursuite des activités". Les syndicats craignent l'annonce de licenciements et d'une restructuration de l'entreprise, alors que les négociations entre sa maison-mère Lufhtansa et le gouvernement belge sur une éventuelle aide d'État semblent s'éterniser.

La transformation des magasins Blokker de Belgique en la nouvelle enseigne Mega World n'aura pas lieu au mois de mai, a indiqué le syndicat CGSLB à l'agence Belga, confirmant une information de la revue spécialisée Gondola. Le changement de nom est reporté au mois de juin en raison de la crise liée au coronavirus.

Les syndicats de Brussels Airlines plaident lundi pour une reconstruction du secteur aérien, très fortement touché par la crise du coronavirus, coordonnée au niveau transnational. Selon eux, les travailleurs "vivent dans une angoisse jamais vécue auparavant". Dans un communiqué en front commun, Setca, CNE et CGSLB préconisent dès lors une stratégie commune entre Etats pour le sauvetage de l'entreprise belge et de sa maison-mère Lufthansa.

Les interlocuteurs sociaux du commerce ont signé une déclaration commune fixant les conditions pour un redémarrage en toute sécurité des magasins non-alimentaires le 11 mai, indiquent-ils jeudi. Il est demandé aux entreprises d'appliquer strictement les mesures imposées par le gouvernement pour la réouverture de leurs magasins (respect des distances de sécurité, nombre de clients limités, marquage au sol, etc.).

Les syndicats, à l'origine du recours en annulation, sont particulièrement satisfaits de l'arrêt de la Cour constitutionnelle annulant jeudi le système de revenus complémentaires exonérés d'impôt à concurrence de 6.000 euros par an mis en place sous la législature précédente (gouvernement Michel). Mais ils demandent une solution urgente par rapport à la perte de pouvoir d'achat des personnes concernées.

Un accord sectoriel a été conclu au sein du comité paritaire 310, dont font partie les presque 51.000 travailleurs du secteur bancaire. Pour la période 2019-2020, ceux-ci auront droit à une prime unique de 200 euros net. Dans les rangs syndicaux, on se dit déçu de cette faible hausse du pouvoir d'achat "mais mieux vaut un accord sectoriel que pas d'accord du tout", y réagit-on. Autre élément surprenant qui est y inscrit: "le droit à la déconnexion", selon lequel les salariés ne doivent pas être connectés en dehors de leurs heures de travail.

Le déficit de la Sécurité sociale se creuse davantage que prévu cette année et devrait dépasser les trois milliards d'euros, ont prévenu jeudi les responsables des trois grands syndicats dans la presse à la veille d'une réunion du comité de gestion de la Sécu, composé paritairement de représentants des organisations d'employeurs et des syndicats.

Une nouvelle rencontre entre les syndicats et la direction de la filiale belge Swissport est prévue jeudi de la semaine prochaine, ont indiqué les représentants syndicaux à l'issue d'une longue conciliation. Aucune action n'est prévue d'ici là, a tenu à rassurer Olivier Van Camp du syndicat socialiste BBTK (pendant flamand du Setca). Les deux parties ont réussi à s'entendre sur un texte qui jette les bases des futurs échanges. Il prévoit notamment d'engager du personnel dans divers services et une prime pour les travailleurs.

Des milliers de travailleurs du non marchand ont manifesté mardi matin à Bruxelles, à moins de 20 jours des élections du 26 mai, pour défendre un secteur qui dénonce notamment un sous-financement, des conditions de travail difficiles et une pénurie de personnel. Les manifestants étaient au nombre de 8.000, selon la police, et près de 9.000, de source syndicale. Les syndicats attendaient entre 6.000 et 8.000 personnes.