Tout sur centimes

Les commerçants et professions libérales pourront, à partir du 1er octobre, arrondir le montant total du ticket de caisse "à 0 ou 5 cents". Le SPF Économie rappelle que l'objectif de la mesure est "de réduire peu à peu l'utilisation des pièces de 1 et 2 cents".

La fabrication des pièces de un et de deux centimes d'euros a coûté 1,4 milliard d'euros depuis 2002. Or les Européens les utilisent très peu. Reste à savoir s'ils accepteraient de les voir disparaître.