Tout sur CD&V

La semaine dernière, le gouvernement bruxellois a livré le calendrier qui va bannir progressivement d'ici à 2035 les véhicules diesel et essence sur son territoire, y compris les motos et les scooters.

Au-delà du principe, le gouvernement ne semble toujours pas avoir la moindre idée des contours que prendra la nouvelle taxe censée faire payer une partie de la facture du Covid aux plus aisés.

Les parents d'enfants en quête d'une école peuvent ranger leur thermos et leur sac de couchage. La règle du "premier arrivé-premier inscrit" a vécu et est remplacée par une loterie dans le secondaire.

En voulant introduire une caution pour les canettes et les bouteilles en plastique, la ministre de l'Environnement Joke Schauvliege (CD&V) a réussi à faire l'unanimité contre elle.

Au cours de la récente crise gouvernementale provoquée par l'adoption d'un impôt sur la plus-value, le vice-premier ministre n'a pas joué cavalier seul. Il s'est constamment concerté avec son président de parti Wouter Beke (CD&V) notamment. C'est en effet lui le vrai faiseur et défaiseur du gouvernement Michel.

Selon Luc Coene, l'ancien gouverneur de la Banque Nationale, le gouvernement peut et doit faire des économies dans la sécurité sociale. "Lors de l'effort d'assainissement précédent, la sécurité sociale a toujours été préservée", ressort-il.

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent." Cette merveilleuse citation, on la doit à Edgar Faure, un homme politique français de la IVe République. Au fond, la citation n'a pas pris une ride et pourrait être utilisée par Kris Peeters, l'homme fort du CD&V au sein du gouvernement Michel.

La proposition formulée par le CD&V de relever la quotité de revenu exemptée d'impôt au niveau du revenu d'intégration des personnes isolées afin de permettre à chacun de gagner un salaire annuel net augmenté de 700 euros, est coûteuse et favorise principalement les hauts revenus, indique ce lundi un avis récent du Conseil supérieur des Finances (CSF).