Tout sur Catherine Mairy

Lorsque le thermomètre franchit certains seuils, le cadre de travail ou les horaires doivent être adaptés. A défaut, le travailleur pourrait être mis en congé. Une thématique récurrente dans cette rubrique mais qui mérite d'être réactualisée au regard du succès du télétravail...

L'Euro de football débute demain et de nombreux travailleurs devront combiner leurs devoirs professionnels avec leur amour du ballon rond. Peut-on plus facilement regarder un match en télétravail ? Peut-on revêtir son maillot d'Eden Hazard sur son lieu de travail ? Peut-on adapter les horaires de l'entreprise pour regarder les Diables ? On fait le point sur toutes ces questions.

Dans le contexte actuel de la crise du coronavirus, le télétravail est devenu une nouvelle "normalité". L'avantage du travail à distance est de ne pas être dépendant de son lieu de travail. Dès lors, certaines personnes en profitent pour télétravailler d'un gîte loué dans les Ardennes ou à la Côte. Catherine Mairy, Legal Expert chez Partena Professional, répond à toutes les questions sur ce sujet.

Le 16 octobre dernier, le gouvernement a décidé de (ré)instaurer certaines mesures afin de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus. L'une de celles-ci concerne le télétravail. Mais qu'en est-il exactement? Un employeur peut-il obliger ses travailleurs à revenir au bureau si le télétravail est possible? Ou bien leur interdire de revenir au bureau? Les employeurs doivent-ils payer une indemnité de télétravail? Qu'en est-il si un télétravailleur est obligé de garder ses enfants? Catherine Mairy, Legal Expert chez Partena Professional fait le tour de cette situation.

En cas de pénurie d'électricité d'ici la fin de l'hiver, l'activité risque d'être temporairement à l'arrêt dans certaines entreprises. L'employeur reste-t-il tenu, dans pareille situation, de fournir du travail aux travailleurs ? Quelles sont ses obligations et celles des travailleurs ?

Un travailleur sous contrat ne peut divulguer des "secrets de fabrication ou d'affaires". Problème : la loi ne définissait pas précisément cette notion. C'est chose faite aujourd'hui avec la nouvelle loi du 30 juillet 2018.

Le bilan social est un instrument par lequel les entreprises sont tenues de faire rapport sur la situation de l'emploi en leur sein ainsi que sur les activités de formation suivies par les travailleurs. Et pour le bilan 2016, il est temps de se préparer.