Tout sur Carlos Ghosn

L'ancien PDG de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, a clamé son "innocence" mercredi, et s'est dit décidé à "laver son honneur", lors de sa première apparition publique à Beyrouth depuis sa fuite rocambolesque du Japon, où il est accusé de malversations financières.

Carlos Ghosn donne mercredi à Beyrouth une conférence de presse très attendue, une première apparition publique du magnat déchu de l'automobile qui pourrait éclaircir les circonstances rocambolesques de sa fuite du Japon, où il est accusé de malversations financières.

En fuyant au Liban, Carlos Ghosn a commis un acte "extrêmement regrettable" et a bafoué le système judiciaire japonais, a estimé mardi le groupe automobile Nissan, souhaitant continuer à poursuivre son ancien patron emblématique qu'il accuse de malversations financières.

Carlos Ghosn, ex-patron de Renault-Nissan qui a fui le Japon où il était assigné à résidence, avait deux passeports français, dont un sur lui dans une sacoche fermée à clef, a affirmé jeudi à l'AFP une source proche du dossier, confirmant des informations de la chaîne publique japonaise NHK.

Le constructeur automobile japonais Nissan, allié au français Renault, a annoncé jeudi un investissement de 33 milliards de yens (274 millions d'euros environ) pour accélérer l'adoption des nouvelles technologies dans ses usines, d'abord au Japon puis ailleurs dans le monde.

Dans la même semaine, Renault et Nissan ont procédé à un renouvellement de leur management. Une symétrie d'événements qui semble indiquer un renforcement de l'Alliance.

Le constructeur japonais Nissan est allié depuis vingt ans au français Renault, un mariage ébranlé par le limogeage de Carlos Ghosn poursuivi par la justice et qui a conduit au changement de leurs équipes dirigeantes.