Tout sur Carlos Brito

Le CEO du brasseur belgo-brésilien AB InBev, Carlos Brito, a reçu 2,2 millions d'euros de salaire en 2014 soit plus de la moitié en moins par rapport aux 4,53 millions d'euros reçus en 2013, lit-on dans le rapport de corporate governance, publié jeudi par AB InBev parallèlement aux chiffres annuels.

Solvay va-t-il connaître le même syndrome qu'AB InBev ? Avec l'arrivée de Carlos Brito au poste de CEO, le géant brassicole avait vu déferler une vague de Brésiliens aux postes-clés.

Il est sans doute le CEO en Belgique, à la fois le plus controversé et le plus remarquable de cette dernière décennie. Le brésilien Carlos Brito a hissé Anheuser-Busch InBev au rang de numéro un mondial de la bière. Après cinq années à la barre du groupe, il accorde enfin sa première interview à la presse belge.

"La direction a des idées concernant les économies à faire, mais attend actuellement les propositions des syndicats", a répondu Carlos Brito, CEO d'AB InBev, aux journalistes qui lui demandaient si le groupe a toujours l'intention de supprimer des emplois en Belgique.