Tout sur carburant

Les informations diffusées jeudi par Test-Achats ainsi que le site internet permettant de comparer la consommation réelle des voitures est une "tromperie" selon la Febiac, la fédération belge de l'automobile qui organise le Salon de l'auto. Test-Achats donne "des informations fausses, incomplètes ou non pertinentes", dit l'organisation dans un communiqué.

Le prix du diesel vendu dans les stations-service françaises a poursuivi sa baisse la semaine dernière, passant sous le seuil symbolique d'un euro en moyenne nationale, une première depuis juillet 2009, selon des chiffres officiels publiés lundi.

La prochaine fois que vous irez prendre du carburant à la pompe, pensez à ceci : si les prix à la pompe sont aujourd'hui aussi faibles, c'est grâce à la haine, je dis bien la haine que porte l'Arabie saoudite sunnite à l'égard de l'Iran qui est, comme vous le savez, chiite.

La Belgian Travel Organisation (BTO), l'union professionnelle des agences de voyages et des compagnies de travel management, déplore que les compagnies aériennes n'aient pas modifié leurs taxes malgré une baisse de 25% du coût du carburant depuis juin 2014, indique jeudi l'association dans un communiqué. Brussels Airlines conteste cette accusation.

Les constructeurs automobiles manipulent les tests officiels de mesure de la consommation de carburant des voitures. "Les consommations de carburant publiées par les constructeurs sont, en moyenne, 23% plus basses que les consommations en conditions réelles", selon un rapport publié mercredi par la fédération européenne Transport and Environment (E), relayé jeudi par Inter-Environnement Wallonie et Greenpeace.

Les ventes de carburants chutent et les recette fiscales s'érodent. "Trop d'impôt tue l'impôt", résume la Fédération pétrolière belge, qui accuse la dernière hausse des accises sur le diesel d'avoir rendu les pompes belges moins compétitives.

Les prix du pétrole ont atteint jeudi leur plus bas niveau depuis huit mois. Conséquence directe de cette baisse continue : l'essence et le mazout seront moins chers dès vendredi. Voici tous les nouveaux prix.

Les prix des produits pétroliers continuent de fluctuer. Dès ce vendredi, la baisse touchera les tarifs du diesel, du LPG et du gasoil de chauffage. Tous les nouveaux prix.

"Ce sont les entreprises qui supportent, par le biais de l'indexation automatique, le gaspillage énergétique des maisons de notre pays." La fédération Agoria s'inquiète d'une inflation qui demeure très élevée dans le pays, dopée par les tarifs énergétiques qui flambent.

Le prix de l'essence repart à la hausse et bat un nouveau record, à 1,7890 euro maximum le litre pour le Super 95 et 1,8080 euro/litre pour le Super 98.

Le prix maximum du gasoil de chauffage baissera de 1,57 centime d'euro pour s'établir à 0,9459 euro le litre (moins de 2.000 litres) ou 0,92 euro le litre (plus de 2.000 litres) dès jeudi.