Tout sur Capital

Les membres du gouvernement en parlaient depuis des mois, mais le citoyen ne voyait rien venir. Et puis, patatras, c'est ce jeudi à l'aube que la coalition gouvernementale a enfin trouvé un accord sur le fameux "tax shift" - ce glissement de la fiscalité destiné à alléger le coût du travail, mais en le compensant par une hausse d'autres impôts notamment sur le patrimoine.

Le Premier ministre Charles Michel (MR) affiche, dans une interview à La Libre Belgique et à la Dernière Heure, la volonté du gouvernement de "travailler dans les mois qui viennent à une réforme fiscale plus substantielle". Dans ce contexte, il promet une taxation plus importante du capital, l'une des revendications des syndicats.

Jusqu'au 8 décembre, les sociétés de Jean-Pierre Lutgen basées à Bastogne n'étaient en fait que la partie émergée de l'énorme ice...berg que forme le groupe Ice Watch. L'heure est aujourd'hui à la transparence.

En disant qu'il était prêt à discuter de la taxation des plus-values, le ministre de l'Economie Kris Peeters a ouvert la boîte de Pandore. Et Pandore, comme Jupiter, rend fous ceux qu'elle veut perdre.

"Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent." Cette merveilleuse citation, on la doit à Edgar Faure, un homme politique français de la IVe République. Au fond, la citation n'a pas pris une ride et pourrait être utilisée par Kris Peeters, l'homme fort du CD&V au sein du gouvernement Michel.

Des centaines de rulings fiscaux luxembourgeois au profit de grandes entreprises, dont Apple, Amazon, Ikea ou Pepsi, et de familles fortunées ont été dévoilés mercredi soir par le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).

En tête des ventes sur le site américain d'Amazon, parmi les meilleures ventes dans la liste du New York Times, un mois après sa sortie, l'ouvrage Capital in the Twenty First Century (Le Capital au XXIe siècle) et son auteur l'économiste français Thomas Piketty, sont devenus en un mois seulement de véritables stars outre Atlantique.