Tout sur Bureau fédéral du Plan

La croissance soutenue dans le secteur de la construction en Belgique participe enfin à la création d'emplois, s'est réjoui jeudi Robert de Mûelenaere, l'administrateur délégué de la Confédération construction. Actuellement, quelque 11.500 emplois sont d'ailleurs vacants dans le secteur, mais il peine, comme d'autres, à recruter de la main d'oeuvre qualifiée.

A politique inchangée et sans nouvelles mesures, il faudra 4,6 milliards d'euros au gouvernement fédéral pour atteindre ses objectifs budgétaires en 2019. Le déficit structurel sera ainsi d'1,6% du PIB l'an prochain et non de 0,6% comme initialement attendu, selon les perspectives économiques 2018-2023 du Bureau fédéral du Plan présentées mercredi.

Le Bureau fédéral du Plan prévoit une inflation plus élevée, selon ses dernières prévisions. Pour 2018, le Bureau du Plan table sur un taux d'inflation annuel de 2%. Pour 2019, le taux d'inflation annuel est évalué à 1,7%.

Le Bureau fédéral du Plan prévoit la création 240.000 nouveaux emplois d'ici à 2023, dans son rapport sur les perspectives économiques de 2018 à 2023, que Le Soir a consulté. Le Bureau prévoit 40.000 nouveaux emplois par an pour les six prochaines années, malgré une croissance du PIB anémique, relève le quotidien.

Quelque 322.000 emplois nets auront été créés dans les trois Régions belges entre 2016 et 2022, ressort-il des perspectives économiques régionales 2017-2022 publiées jeudi par le Bureau fédéral du Plan et les trois instituts régionaux de statistiques (Iweps, SVR et IBSA), et dont fait également écho Le Soir vendredi.