Tout sur Bureau fédéral du Plan

Les Belges consacraient 11% de leur budget au transport en 2019. Il s'agit du troisième poste de dépenses après le logement (24%) et l'alimentation (13%), indique mercredi le Bureau fédéral du Plan dans un communiqué.

En avril dernier, lors des mesures de confinement les plus strictes, le nombre de kilomètres parcourus en Belgique par les personnes (passagers-kilomètres, ou pkm) a chuté de 60% par rapport à un mois d'avril normal, estime le Bureau fédéral du Plan dans une analyse publiée vendredi.

L'économie belge devrait se contracter de 7,4% en 2020 avant de se redresser partiellement de 6,5% en 2021, selon les dernières projections du Bureau fédéral du Plan publiées jeudi. Auparavant, le Bureau du Plan tablait sur une baisse de plus de 10% cette année.

La croissance économique dans les trois Régions du pays devrait ralentir au cours des prochaines années et rester moins vigoureuse au sud qu'au nord du pays, selon des perspectives économiques régionales à l'horizon 2024 publiées vendredi par le Bureau fédéral du Plan.

Parmi tous les pays de l'OCDE, la Belgique et la France sont les plus généreux du point de vue des avantages fiscaux octroyés aux entreprises pour la R&D (recherche et développement), indique mardi le Bureau du Plan. En Belgique, le coût budgétaire des avantages fiscaux en % du PIB a augmenté de façon continue pour dépasser celui de la France en 2015 et, en outre, ne semble pas se stabiliser.

Ralentissement de la croissance et aggravation des finances publiques sont au menu. Mais la baisse de l'inflation autoriserait une marge salariale plus élevée.

La croissance soutenue dans le secteur de la construction en Belgique participe enfin à la création d'emplois, s'est réjoui jeudi Robert de Mûelenaere, l'administrateur délégué de la Confédération construction. Actuellement, quelque 11.500 emplois sont d'ailleurs vacants dans le secteur, mais il peine, comme d'autres, à recruter de la main d'oeuvre qualifiée.

A politique inchangée et sans nouvelles mesures, il faudra 4,6 milliards d'euros au gouvernement fédéral pour atteindre ses objectifs budgétaires en 2019. Le déficit structurel sera ainsi d'1,6% du PIB l'an prochain et non de 0,6% comme initialement attendu, selon les perspectives économiques 2018-2023 du Bureau fédéral du Plan présentées mercredi.

Le Bureau fédéral du Plan prévoit une inflation plus élevée, selon ses dernières prévisions. Pour 2018, le Bureau du Plan table sur un taux d'inflation annuel de 2%. Pour 2019, le taux d'inflation annuel est évalué à 1,7%.

Le Bureau fédéral du Plan prévoit la création 240.000 nouveaux emplois d'ici à 2023, dans son rapport sur les perspectives économiques de 2018 à 2023, que Le Soir a consulté. Le Bureau prévoit 40.000 nouveaux emplois par an pour les six prochaines années, malgré une croissance du PIB anémique, relève le quotidien.

Le Bureau fédéral du plan a publié son budget économique jeudi dernier. Il prévoit une excellente année 2018 pour l'économie belge, et singulièrement pour les particuliers.