Tout sur Bulgares

Désormais, chaque chantier doit compter au moins une personne qui maîtrise l'une des langues de notre pays ou l'anglais. L'idée est bonne : elle vise à améliorer la communication et la sécurité sur les chantiers. Mais la solution n'est, selon moi, pas la meilleure pour traiter un problème avec lequel le secteur de la construction se débat depuis longtemps.