Tout sur Bruxelles

Qu'ont en commun Leonardo DiCaprio et Barack Obama ? Ils ont tous deux été vêtus par Scabal. Egalement choisie pour habiller tout le staff masculin de la Belgique aux J.O. de Tokyo, cette société familiale est spécialiste du tissu et de la confection de luxe depuis près de 80ans.

La fédération flamande de l'horeca a estimé à 1,7 milliard d'euros les pertes encourues par tout le secteur en Belgique, maintenant qu'il est assuré que le confinement destiné à endiguer la propagation du coronavirus est prolongé jusqu'à la fin des vacances de Pâques. Ce montant est nettement plus élevé que le manque à gagner constaté dans la foulée des attentats en 2015 à Paris et en mars 2016 à Bruxelles.

En 2019, 18,9% des salariés ont parfois ou habituellement travaillé à domicile, contre 7,4% en 1999, ressort-il des chiffres de Statbel publiés vendredi et établis sur la base de l'Enquête sur les forces de travail. Il ne s'agit pas nécessairement de télétravail, précise cependant l'office belge de statistique.

L'année 2019 restera conne une année particulièrement favorable au marché de l'emploi, avec un taux d'emploi des 20 à 64 ans qui a progressé de 0,8 point de pourcentage pour atteindre 70,5%, indique mercredi Statbel. Le taux de chômage des 15 à 64 ans a baissé de 6% en 2018 à 5,4% en 2019, soit la moyenne annuelle la plus faible depuis le début des mesures en 1983.

Les investisseurs de tous poils lorgnent avec convoitise du côté de l'immobilier des soins de santé. La croissance semble garantie au vu du vieillissement de la population qui n'a pas encore atteint son pic en Belgique. Mais les prévisions ne sont-elles pas exagérées ? Les soins aux personnes âgées représentent un marché en pleine croissance... qui va au-delà des soins en résidence.

L'épidémie de coronavirus a entraîné une baisse moyenne de 50% de l'activité intérimaire dans l'ensemble des entreprises belges mais également une hausse importante de l'activité dans plusieurs secteurs essentiels, indique lundi la fédération sectorielle Federgon. Selon ses dernières statistiques, cette augmentation dépasse parfois les 50%.

Environ 70% des chantiers du groupe de construction Besix sont à l'arrêt en Belgique en raison de l'épidémie de coronavirus et des mesures de distanciation sociale qui y sont liées, indique lundi l'entreprise belge. Celle-ci n'a toutefois pas encore eu recours au chômage économique temporaire pour son personnel, qui est payé normalement, au moins jusqu'à la fin du mois, y précise-t-on.