Tout sur Brussels Airport

Le taux de fréquentation de l'aéroport national devrait atteindre 40.000 passagers par jour en ce début d'été. Pour permettre des départs en vacances les plus fluides possibles, Brussels Airport a développé l'outil "Welcome Back", qui permet de calculer l'heure à laquelle les voyageurs doivent arriver au terminal, annonce-t-il mardi.

Brussels Airport a accueilli 405.000 passagers durant le mois de mai, soit une baisse de 82% par rapport au nombre de passagers en mai 2019. Il s'agit néanmoins d'une première augmentation du total en la matière par rapport aux mois précédents, à la suite de la levée de l'interdiction des voyages non-essentiels au mois d'avril, signale l'aéroport de Zaventem mercredi.

Lorsque la société de transport de colis DHL avait ouvert un tout nouveau centre de tri sur le site de Brussels Airport en 2017, c'était avec l'idée qu'elle pourrait gérer dix années de croissance. Mais la crise du coronavirus en a décidé autrement, faisant exploser les achats en ligne, si bien qu'une capacité maximale est déjà en vue. L'entreprise étudie dès lors différentes options.

L'affluence est un peu plus importante ce vendredi à Brussels Airpoprt, à l'approche des vacances de fin d'année. Au total, quelque 15.000 passagers sont attendus, selon une porte-parole de l'aéroport. "Il s'agit des départs et des arrivées pris ensemble. La semaine dernière, nous comptions entre 4.000 et 6.000 passagers par jour, donc il y a en effet plus de monde. Mais on reste toujours très loin des 75.000 passagers d'une année normale".

Brussels Airport Company, la société qui exploite l'aéroport de Zaventem, travaille sur un plan d'économies qui n'exclut pas les licenciements, a-t-on appris merecredi auprès d'une porte-parole de l'entreprise. Des discussions sont actuellement en cours avec les partenaires sociaux. On ne dispose pas encore de plus de détails sur l'ampleur des économies à réaliser.

Le Premier ministre Alexander De Croo s'est déplacé mardi à Brussels Airport afin de rencontrer et de soutenir la communauté aéroportuaire, très fortement touchée par la crise du coronavirus. Cela a été l'occasion pour l'aéroport mais aussi pour une compagnie comme Brussels Airlines de lui expliquer la situation "dramatique" dans laquelle se trouve tout un secteur. Il a aussi pu voir que les infrastructures étaient prêtes pour la réception et la distribution des vaccins anti-Covid.

Il est encore trop tôt pour dire si les gens pourront ou non voyager pendant les vacances d'été, a confié mardi le Premier ministre Alexander De Croo lors d'une visite de travail à Brussels Airport. "J'aimerais donner une perspective mais donner de faux espoirs n'est pas une bonne chose. Il est trop tôt pour dire quoi que ce soit sur l'été", a-t-il insisté, rappelant que les vacances dans les stations de ski étaient vivement déconseillées durant l'hiver prochain.