Tout sur Bram Vanderborght

Seppe Terryn, doctorant de la VUB, expérimente la capacité de robots à s'auto-guérir grâce aux propriétés de nouveaux matériaux élastomères. Ces robots "mous", autonomes et plus sûrs pour l'être humain recèleraient un énorme potentiel durable et économique.

"La coopération entre l'homme et les robots présente un potentiel considérable pour relever les défis sociaux actuels." Voilà ce qu'affirme Bram Vanderborght, professeur de robotique à la VUB. "Pour que cela devienne possible, il nous reste à réaliser une série de percées technologiques et à répondre à certaines questions d'ordre éthique."

Pas moins de sept Belges sur dix se disent en faveur de technologies telles que les robots et l'intelligence artificielle (IA), ressort-il d'une enquête menée par la Vrije Universiteit Brussel (VUB) auprès de 1.000 Belges autour des technologies intelligentes dans la vie quotidienne. Cette étude s'inscrit dans le cadre de la sortie du livre Homo Roboticus, qui sera présenté jeudi après-midi à la Monnaie par des professeurs de l'université.