Tout sur Brabant wallon

En 2019, 31.544 demandes de permis d'urbanisme ont été introduites en Wallonie, soit 4% de moins qu'il y a 10 ans. Malgré une légère diminution, ces chiffres évoqués dans les titres Sudpresse lundi témoignent de la bonne santé du marché immobilier en Wallonie, selon le ministre de l'Aménagement du territoire, Willy Borsus.

Le prix médian des maisons en Brabant wallon a passé le seuil des 300.000 euros pour la première fois en 2019: il s'est établi à 310.000 euros, en hausse de 4,3% en un an et de 14,8% depuis 2015, a indiqué lundi la compagnie des notaires du Brabant wallon, qui a exclu les immeubles de rapport, les fermes et les villas de luxe de ses calculs.

Cette année, outre les trois Gazelles ambassadrices, nous mettons à l'honneur trois Gazelles qui témoignent, elles aussi, du dynamisme et de la diversité de leur province. Pour le Brabant wallon, nous avons sélectionné Autographe (grande), Euro Heat Pipes (moyenne) et biostory (petite).

High Security a considérablement étoffé sa gamme de services ces dernières années et entend se positionner dorénavant comme une référence sur le marché de la sécurité.

Cette année, outre les trois Gazelles ambassadrices, nous mettons à l'honneur trois Gazelles qui témoignent, elles aussi, du dynamisme et de la diversité de leur province. Pour le Brabant wallon, nous avons sélectionné Autographe (grande), Euro Heat Pipes (moyenne) et biostory (petite).

Pour la 12e fois, l'Union wallonne des entreprises répond à 12 questions et livre, à destination du grand public, un état des lieux précis et très didactique du secteur privé.

Une très grande disparité de revenus existe au sein des communes du pays, qui fragilise la mixité et la cohésion sociale, écrit Le Soir, lundi. Le quotidien s'est penché sur les statistiques des 35.000 secteurs (quartiers) que comptent les communes belges.

Aux portes du Brabant wallon, le marché hainuyer se cherche encore une identité. Tiraillé entre la vague d'appartements et le maintien de lotissements quatre façades, certains politiques ont décidé de fermer le robinet. Jusqu'à nouvel ordre. Une mise sous cloche d'un marché en pleine ébullition.

Le prix médian belge pour une maison de type fermé ou demi-fermé (2 ou 3 façades) a à nouveau augmenté au premier semestre de l'année et s'élevait à 200.000 euros, indique jeudi l'office belge de statistique Statbel. Le prix d'une maison de type ouvert (4 façades ou plus) s'établissait à 294.000 euros et à 186.000 euros pour un appartement. La Wallonie restait la région la moins chère tandis que Bruxelles abritait les logements les plus onéreux.

Si le Brabant wallon est une terre de quatre façades, l'est de la province en est son terreau le plus vivace. Les lotissements d'hier se réinventent pour proposer des projets de maisons bien plus réfléchis, d'autant que les terrains sont encore nombreux. Résultat : la fièvre de l'appartement n'y sévit pas encore.

Le marché brabançon reste dynamique même si ses prix n'évoluent guère depuis trois ans. Le principal enseignement est wavrien. Après des années de léthargie, la cité du Maca dispose enfin d'une offre conséquente de logements neufs. Une offre par contre en recul à Waterloo et Louvain-la-Neuve, deux fers de lance du marché.

Le Hainaut retrouve des couleurs. Son offre d'appartements neufs est élevée depuis quelques mois, principalement grâce aux entités proches du Brabant wallon telles que Soignies, Enghien et Braine-le-Comte. Une croissance du stock qui s'accompagne toujours d'une hausse considérable des prix, surtout dans la périphérie montoise.

Le nombre d'appartements actuellement mis en vente est en recul. Un constat qui semble passager quand on connaît les projets en cours de développement. Notamment dans la région de Nivelles. Quant aux prix, ils restent par contre particulièrement stables dans tout le Brabant wallon, à l'exception de Louvain-la-Neuve.