Tout sur Bpost

Les livraisons gratuites et les frais de port offerts sont actuellement le fer de lance du commerce électronique. Les livreurs, sous-payés à la base, deviennent ainsi un sous-produit de la concurrence féroce que se livrent les boutiques en ligne et les grandes plateformes d'e-commerce.

Bpost va restructurer son organisation en Belgique. Les activités liées aux colis seront fusionnées avec le département de distribution de courrier ('Mail et Retail') afin d'épargner des coûts et oeuvrer de manière plus efficace, a annoncé mardi Dirk Tirez, à la tête de l'entreprise publique, en marge de la présentation des résultats trimestriels.

La ministre de tutelle de bpost désire élaborer un cadre légal pour harmoniser les conditions sociales et écologiques du secteur de la livraison. Petra De Sutter parle aussi d'un supplément à payer en cas de service plus rapide.

Le nouveau CEO de bpost Dirk Tirez a décidé de fusionner sur le sol belge les activités colis/services e-commerce - regroupées en grande partie dans la division Parcels&logistics - et l'activité courrier - regroupée dans la division Mail&Retail, rapporte Le Soir lundi.

La filiale de bpost Active Ants a pris possession cet été d'un nouveau centre à Willebroek (province d'Anvers) où sont empaquetés des milliers d'articles pour les boutiques en ligne, indique l'entreprise postale mercredi. Petite particularité : les employés y collaborent avec 50 robots.

Après la nomination de Dirk Tirez (photo) au poste de CEO, bpost a conclu avec le gouvernement fédéral son septième contrat de gestion. Au menu: du social, du numérique, du vert et de la proximité.

Depuis le licenciement de Jean-Paul Van Avermaet fin mars, Dirk Tirez le remplace en tant que CEO ad interim. Il dévoile les priorités stratégiques de bpost lors d'un appel avec les analystes consacré aux résultats surprenants du premier trimestre.

Les activités dans l'e-commerce ont permis à bpost de publier d'excellents résultats pour le premier trimestre 2021. De quoi oublier une année 2020 qui avait déçu et le départ forcé du CEO.

Plus de 9.000 smartphones ont été infectés par un virus transmis via de faux SMS de bpost invitant l'utilisateur à installer une application, indique mercredi l'Institut belge des services postaux et télécommunications (IBPT) et le Centre pour la cybersécurité (CCB).

Quelques semaines après l'éviction de Jean-Paul Van Avermaet, le CEO, bpost a enregistré le départ de François Cornelis, le président de son conseil d'administration.