Tout sur Bpost

Pour la start-up wallonne Piximate, la crise a du bon : l'adaptation de sa solution d'analyse de flux peut, en effet, aider les commerces à gérer le nombre de personnes qui entrent dans les magasins. Ajoutez à cela une levée de fonds à 1 million d'euros. De quoi donner le sourire au duo de fondateurs.

Bpost applique actuellement le principe du "dernier entré, premier sorti" pour remédier aux retards dans le traitement des colis, indique lundi l'entreprise postale. Cela signifie que les colis récemment commandés peuvent arriver plus rapidement que ceux qui l'ont été il y a quelque temps déjà.

Au cours des dernières semaines, 650 signalements de flux d'argent suspects ont été soumis à la cellule anti-blanchiment, soit un nombre au dessus de la moyenne, rapporte mercredi De Tijd, qui pointe entre autres des cas d'escroqueries liées à des masques ou gels hydroalcooliques.

Bpost collabore désormais avec Ria Money Transfer pour les transferts d'argent internationaux, a annoncé lundi l'entreprise postale. Elle travaillait ces 15 dernières années avec Western Union, mais le contrat avec celle-ci arrive à échéance mi-février. "Pour le client, le service reste essentiellement le même", précise l'entreprise postale. Les tarifs de Ria Money Transfer sont légèrement plus compétitifs, selon bpost.

Bpost trie actuellement une quantité record de colis. Depuis le Black Friday, l'entreprise a été amenée à traiter jusqu'à 480.000 paquets par jour, une hausse de 20% par rapport à la même période l'an dernier, indique-t-elle lundi dans un communiqué.

Réunis mardi matin en assemblée générale, les travailleurs de Bpost à Liège ont décidé de reprendre le travail après cinq jours de grève, a-t-on appris mardi auprès de la CSC Liège-Verviers-Ostbelgien. Ils dénonçaient les conditions de travail liées à une réorganisation.

En janvier et février derniers, Test Achats a réalisé une enquête auprès de 2.100 Belges, répartis dans quatorze grandes villes, afin de mieux comprendre les attentes et le taux de satisfaction. Premier constat: si bpost garde le quasi monopole, la concurrence est importante sur le créneau des colis et l'entreprise est loin de la perfection en termes de satisfaction, rapporte mercredi La Dernière Heure.

Bpost se dit "en bonne voie" pour atteindre ses objectifs 2019 après un deuxième trimestre marqué par une baisse inexorable du volume de courriers, partiellement compensée par des livraisons de colis en hausse dans le cadre du développement de l'e-commerce.

Le syndicat socialiste CGSP au sein de Bpost se montre "critique mais constructif" à propos du plan de l'entreprise de ne plus distribuer le courrier non-Prior que deux fois par semaine. "Nous avons encore mille et une questions." Le SLFP s'interroge pour sa part sur les modalités pratiques. Le syndicat libéral souligne l'importance du marché des colis pour les entreprises postales, surtout en matière d'emplois.

Google lance la version belge de son Assistant, a-t-il annoncé mardi. Disponible sur les smartphones et casques audio Android et iOS, il sera progressivement déployé durant l'après-midi et la soirée et sera accessible sur l'ensemble des appareils dès ce mercredi matin. Plusieurs partenaires comme la SNCB, Proximus, Colruyt, Bpost ou l'IRM ont rejoint la plateforme afin de lui donner une touche belge et locale. La voix de la version flamande a cependant un accent néerlandais...

Bpost dit "prendre au sérieux" le contenu du rapport annuel du service de médiation du secteur postal, publié mardi. Selon ce rapport, le nombre de demandes de médiation introduites auprès de ce service a augmenté de 55% en 2018 par rapport à l'année précédente et, pour la première fois, les plaintes relatives aux colis dépassent celles liées aux courriers.

Bpost banque est finalement revenue sur sa décision d'imposer le paiement d'un montant de 50 centimes d'euros par retrait bancaire - à l'exception d'un retrait gratuit par mois - sur le compte gratuit b.compact, qui concerne un quart de ses clients (140.000 personnes), a-t-elle annoncé vendredi en fin de journée. La décision avait suscité de nombreuses réactions.

Le choix de Bpost d'imposer le paiement d'un montant de cinquante centimes d'euros par retrait bancaire - à l'exception de douze retraits gratuits par an - sur le compte gratuit b.compact, y compris sur le réseau propre à l'enseigne, est jugé "inacceptable" par le ministre de l'Economie et de la protection des consommateurs Kris Peeters.

Certains éléments contenus dans le "code de conduite" revu de Bpost sont en conflit avec la Constitution, déclare le professeur en droit des médias Dirk Voorhoof chez nos confrères du Knack. Ce code renforce les règles auxquelles les employés doivent se tenir dans le cadre de débats publics (conférences, forums online, médias sociaux ou blogs).